Blog en pause prolongée pour cause de préparation du CRPE...

See you soon... or later!

Les dernières chroniques

Final Fantasy Type-0

vendredi 1 février 2013

Amphitryon

Auteur : Plaute
Titre original : Amphitruo
Traducteur : Charles Guittard
Date : 187 av. J.C.
Éditeur : GF Flammarion

Quatrième de Couverture
Pour faire triompher son bon plaisir, Jupiter descend sur terre et séduit Alcmène, la femme d'Amphitryon dont il a pris les traits. L'époux se retrouve trompé, l'épouse outragée et le serviteur de la maison molesté.
Quand les dieux ont décidé de se jouer des hommes, ils nous convient à une bien étrange comédie...

A présent, ne vous étonnez pas de la tenue que je porte devant vous, de me voir apparaître ici habillé en esclave; c'est une vieille, bien vieille histoire que nous allons vous présenter, sous une forme nouvelle : voilà pourquoi je suis venu habillé devant vous d'une nouvelle façon.

Le Choix du Livre
On ne peut pas parler ici de choix de lecture puisque j'ai lu Amphitryon dans le cadre de mon cours de Littérature Comparée où il est question de lire quatre versions de ce mythe : Plaute, Molière, Kleist et Giraudoux!

Mon Avis
Le dieu Jupiter s'éprend de la belle Alcmène, elle-même mariée à Amphitryon et folle amoureuse de lui. Jupiter profite donc de l'absence d'Amphitryon, parti à la guerre avec son fidèle serviteur Sosie, pour prendre littéralement sa place. Et son fils, Mercure, de prendre celle de Sosie. Mais tout s'enchaîne quand Sosie vient annoncer l'arrivée d'Amphitryon et qu'il tombe sur Mercure sous ses traits, qu'il retourne voir son maître qui n'en crois pas un mot mais qui devra se rendre à l'évidence quand, de retour auprès de son épouse, celle-ci semble étonnée de le voir si tôt revenu! La situation est telle que les quiproquos et les malentendus s'enchaînent de façon très drôles bien que parfois un peu lourdes, dû à la répétition de certains éléments qui facilitaient la compréhension de la pièce à l'époque.

Le mythe d'Amphitryon, dont découle la naissance d'Hercule, a beau être hyper connu, je n'en avais pour ma part qu'une très vague connaissance, et j'étais loin de penser qu'autant de versions en existaient (38 selon Giraudoux!). Je me suis donc lancée dans cette lecture avec certains à priori quant à l'histoire et notamment à cause de son ancienneté. J'avais peur que l'écriture soit vraiment trop... éloignée de nos habitudes. Mais la traduction est moderne et donc, il est très facile de rentrer dans l'histoire. Mon autre appréhension était que ce soit ennuyeux côté scénario. J'avais l'impression qu'il y avait déjà tellement de règles et de tabous dans les oeuvres du XVIIème ou même du XIXème siècle, qu'une oeuvre datant d'avant J.C. ne pourrait être que plate et ennuyeuses... Que Nenni! Le mythe d'Amphitryon est ici raconté avec beaucoup d'humour et de légèreté tout en restant témoin des moeurs et des croyances de l'époque.

Plaute a réussit le pari qu'il s'est lancé dès son prologue : faire d'Amphitryon une tragi-comédie! Tragédie car le théâtre latin est tout droit inspiré du théâtre grec ou la tragédie était le genre en question. Comédie, parce que Plaute était le dramaturge du rire. Et on rit là où les évènements ne sont pas forcément des plus drôles, même plus de 2000 ans plus tard. C'est dire le talent de Plaute à qui l'on doit même l'entrée dans la langue française de deux nouveaux mots : "amphitryon" et "sosie"! Oui, oui, le mot sosie vient bien de cette pièce de théâtre et non l'inverse. Quant au mot "amphitryon", il est plus rare mais il existe. Enfin, je n'ai pas souvent envie de faire des billets sur mes livres scolaires mais cette fois j'avais quand même envie de partager cette découverte avec vous, parce que ma lecture de l'Amphitryon de Molière m'a réservé moins de bonnes surprises. Mais on en parlera une prochaine fois parce que trop d'Amphitryon tue l'Amphitryon comme on dit.

Je ne sais que dire de cette affaire, à moins que, peut-être, il n'existe un autre Amphitryon qui s'occupe de tes affaires en ton absence et, en ton absence, remplit ici tes fonctions. Déjà l'histoire du Sosie substitué tout à l'heure est bien étrange, mais bien plus étrange encore est l'histoire de cet Amphitryon.

Conclusion
Sans être un coup de coeur que je relirai encore et encore, j'ai été bien contente de découvrir le mythe d'Amphitryon en commençant par la toute première version connue : celle de Plaute. Une lecture agréable et enrichissante sur le plan de la culture personnelle!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...