Les dernières chroniques

jeudi 14 mars 2013

Japon 1 an après - 8 regards sur le drame

Dessinateurs : Katsura TAKADA, Mimu HINATA, Ken TAKAHASHI, Ma-yu FUJI, YUDAI, Megumi ASADA, Tetsuya KAWAISHI, Amane ASANAGI
Scénaristes : GLOU (F), Tetsuya KAWAISHI, Yoshiha KONO, Dayhne BINATAI (F), Ma-yu FUJI, YASMINE (F), Katsura TAKADA, KAEDE
Editions : Kazé Manga
Date de parution : 2012
Bénéfices reversés en intégralité à la Croix Rouge Japonaise

Le mot de l'éditeur
La raison pour laquelle j’ai décidé, en tant qu’éditeur de bandes dessinées japonaises, de réaliser cet ouvrage et de le concevoir comme un pont entre le Japon et la France, est très simple. Je suis tombé amoureux du Japon il y a près de 20 ans, et je n’ai jamais cessé de l’aimer. Ce pays est unique et d’une incroyable richesse culturelle et humaine. J’y ai trouvé mon métier, mes amis, ma femme, ma seconde famille. Je suis français de nationalité, mais j’aime à croire que je suis un peu japonais dans l’âme. En tout cas, mon âme a été meurtrie à cette occasion.

Kazé est une société française appartenant à un groupe éditorial japonais, et mes collègues sont français et japonais. C’est tous ensemble que nous avons rêvé ce projet. Cette anthologie graphique a pour but de rappeler qu’il y a tout juste un an, des milliers de gens ont été emportés en quelques instants. De penser à tous ceux qui sont aujourd’hui dans la misère totale, et qui ont tout perdu. Un livre qui donnerait la parole à des auteurs japonais épaulés par des Français. Un livre qui avec votre aide et votre soutien, nous permet aujourd’hui d’aider ensemble les victimes qui tentent de survivre et de se reconstruire. Ce livre que vous tenez entre vos mains, c’est l’hommage sincère d’une maison d’édition à nos amis Japonais, vers qui vont aujourd’hui nos pensées. Gambatte Nihon !


Mon Avis
Il y a quelques jours, le 11 Mars, cela faisait deux ans que la catastrophe japonaise avait eue lieu. Je voulais faire la chronique de ce livre à cette occasion mais je n'ai pas pu alors je la fait maintenant. De toute façon, j'ai envie de dire qu'on ne devrait pas attendre les "commémorations" pour parler de ce genre d'évènements qui passent bien vite aux oubliettes dans les médias alors que la situation est loin de s'être améliorée. Je parle du Japon, je pourrais parler d'Haïti. Ou d'ailleurs. Mais le livre a été édité par Kazé Manga pour venir en aide à la Croix Rouge Japonaise, une initiative parmi tant d'autres mais qui a le mérite d'exister et, surtout, qui nous permets à nous, français bien à l'abri et loin du drame, de nous rendre un peu mieux compte de ce qui s'est passé là-bas. Et de comment les gens ont vécu, je devrais même dire survécu, à tout ça.

Le livre se compose donc de huit petites histoires sous forme de manga avec, au début de chacune d'elle, une petite interview du scénariste (qui est parfois également le dessinateur) expliquant en quelques mots où il/elle était au moment des évènements, ce qu'elle faisait, ce qu'il en était de ses proches et la raison pour laquelle il/elle a accepté de participer au projet initié par Kazé Manga. J'ai trouvé que le fait que chaque auteur  parle de sa propre expérience constituait déjà un gros attrait pour ce livre parce qu'il s'agissait de vraies expériences de personnes qui étaient au Japon au moment du drame. Plus ou moins loin de l'épicentre mais s'inquiétant d'abord pour des proches, puis pour tout un pays ensuite. Puis les huit petites histoires. Tadaima. Vivre. La Survivante. C'est ton tour Gaichi. Un centenaire à Fukushima. Le Cercle des liens. Le Symbole de la reconstruction. Un Otaku à Sendai.

Huit petites histoires toutes différentes, tant au niveau du scénario qu'au niveau du dessin, mais qui retracent toutes le même évènement. De façon plus ou moins optimiste mais toujours très sincère. Il y a certaines histoires où le drame est vécu de façon très personnelle, intimiste. D'autres qui mettent en avant l'élan de solidarité qui a déferlé sur le pays. Il est difficile de critiquer un tel livre, ou de choisir une histoire préférée. On ne peut pas choisir sa "vision préférée du drame", on ne peut qu'assister, impuissant, à ce qui se déroule sous nos yeux. Enfin, un peu moins impuissant quand même quand on tient ce livre entre ses mains et qu'on sait que, aussi infime que ce soit, on a pu participer à notre échelle pour aider ce pays.

Conclusion
Japon 1 ans après est donc une oeuvre qui tient sa force et son intérêt non seulement de l'évènement qu'elle retrace à un moment où le monde commence à oublier ce qui s'est passé mais également de sa plurivocalité qui nous permet à travers un seul livre d'avoir plusieurs visions du drame de Fukushima tout en aidant le pays. Ne serait-ce que pour ces aspects-là, ce livre à l'initiative de Kazé Manga est une belle réussite et une belle découverte que je ne saurais que vous conseiller. Même si ça fait deux ans. Même si ça fait dix ans.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...