Les dernières chroniques

samedi 2 mars 2013

Princess Jellyfish [2]


Titre original : 海月姫 [Kuragehime]
Dessin : Akiko Higashimura
Scénario : Akiko Higashimura
Editions : Delcourt
Date de parution japonaise : 2009
Date de parution française : 2011


Synopsis
Princess Jellyfish, c'est l'histoire délirante de six colocataires nolife, dont le quotidien hermétique et monomaniaque va se fissurer suite à l'arrivée en fanfare d'une "nana" trop extravertie pour elles.

Quatrième de Couverture
Tsukimi serait-elle en train de tomber amoureuse de Shû, le grand frère de Kuranosuke? C'est en tout cas l'avis du beau travesti, stupéfait de voir que Tsukimi n'arrive pas à se remettre de sa dernière visite à l'aquarium! Pour ne rien arranger, notre pauvre otaku va croiser Shû en compagnie d'une autre femme... Aura-t-elle le courage de rivaliser avec elle?

La lune... elle ressemble à une méduse lune...

Mon Avis
Je vous l'avais dit dans mon billet sur le premier tome de cette série, je ne pouvais pas résister longtemps à connaître la suite de l'histoire de Tsukimi! Ce deuxième volume s'ouvre directement sur la scène qui nous avait laissé en suspens dans le volume précédent. Et on découvre que Kuranosuke, qui avait presque poussé son frère dans les bras de Tsukimi, commence à être jaloux. Sentiment que même lui ne semble pas comprendre ni maîtriser. Tsukimi ne comprend pas et ne maîtrise pas non plus ce qu'elle a ressenti quand elle s'est retrouvé dans les bras de Shû. Qui, lui non plus, ne sait pas trop comment envisager la suite des évènements. Là où le premier tome se concentrait vraiment sur les Amars, le deuxième commence à devenir un peu plus sentimental mais sans tomber dans le niais. Les sentiments de ces trois personnages vont surtout nous permettre d'en découvrir un peu plus sur eux, sur leur passé et sur leur personnalité. C'est notamment le cas de Shû qui, si son chara-design pourrait laisser penser que c'est un personnage quelconque et peu important dans l'histoire (car vraiment très banal), s'avère être un personnage plutôt complexe, torturé et attachant. Ce qui va rendre la rivalité entre les deux frères encore plus prenante pour nous, lecteurs. On assiste donc à la naissance d'une sorte de triangle amoureux, voire même de carré suite à l'arrivée d'un nouveau personnage mais je n'en dis pas plus.

Mais, heureusement, tout le tome ne tourne pas autour des histoires sentimentales de ces trois personnages et on retrouve avec joie les autres colocataires de la résidence Amamizu qui vont devoir prendre sur elles afin d'empêcher la vente de ce lieu si singulier. Et pour cela, Kuranosuke a la solution : le relooking! Un truc que j'aime en général beaucoup et cette fois encore, ça n'y a pas coupé! Les Amars, une fois passée entre les mains du jeune travestie, sont méconnaissables. Mais pas encore à l'aise avec leur nouvelle garde-robe qu'elle remettront bien vite au placard! Cependant, j'ai beaucoup aimé la réflexion apportée par Kuranosuke qui voit les vêtements comme une sorte "d'armure" que les filles doivent porter lorsqu'elles sortent pour affronter le regard des gens pas toujours bienveillant. Quoi qu'il en soit, ces nouveaux évènements sont l'occasion de s'attacher encore un peu plus aux différents personnages et amènent leur lot de situations drôles et rocambolesques. Bref, un second tome où on ne s'ennuie pas une seconde et qui donne une fois de plus envie de connaître la suite même si ça ne se termine pas sur une situation aussi ambiguë que le premier! Malheureusement, la suite n'est pour l'instant pas disponible à la Médiathèque alors je vais devoir prendre mon mal en patience.

Enfilez vos armures!

Conclusion
Un second tome digne du premier. Cette série continue de s'inscrire dans mes coups de coeur et j'attends de pouvoir lire la suite avec impatience. En espérant qu'elle sera digne de mes attentes. Puis je pense que pour combler l'attente, je vais me lancer dans la série animée :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...