Blog en pause prolongée pour cause de préparation du CRPE...

See you soon... or later!

Les dernières chroniques

Final Fantasy Type-0

vendredi 19 avril 2013

Bride Stories [2]

Titre original : 乙嫁語り [Otoyomegatari]
Dessin : Kaoru Mori
Scénario : Kaoru Mori
Editions : Ki-oon
Date de parution japonaise : 2009
Date de parution française : 2012

Synopsis
Amir, qui ignore encore que son père a pour projet de la marier à un autre homme, s’habitue peu à peu à sa nouvelle vie aux côtés de Karluk et de sa famille. Hélas, après avoir vu ses émissaires renvoyés sans ménagement, le clan de la jeune femme n’a pas l’intention d’en rester là : cette fois-ci, c’est toute une troupe de cavaliers qui font irruption dans le village, et ils comptent bien ramener Amir avec eux… quitte à employer la force!


Les femmes se réunissent pour fabriquer leur pain!

Mon Avis
Le second volume de cette série nous replonge directement dans les coutumes d'Asie Centrale avec un chapitre consacré au jour du pain. Amir se rend donc là où se réunissent les femmes pour fabriquer leur pain et y fait la connaissance de Pariya. Une jeune fille avec un caractère assez difficile mais qui semble admirer et respecter Amir. Mais après quelques pages relativement reposante, nous entrons enfin dans le vif du sujet avec le clan d'Amir qui revient, bien décidé à la récupérer. Et j'avoue qu'un peu d'action dans ce manga n'était pas de trop, même si comme je le disais pour le premier volume, je trouve cela vraiment agréable et intéressant de découvrir les coutumes de ces peuples dont on parle très peu, et encore moins en manga. Les frères d'Amir reviennent donc à la charge, et nous assistons à des discordances entre eux. Alors que certains veulent à tout prix obéir à leur père et ramener la jeune fille, il y en a un, Azel, qui tient quand même au bonheur de sa soeur d'autant plus quand on apprendra à qui son père veut marier Amir. Ce tome sera également l'occasion de voir Karluk sous un nouveau jour face à ce nouveau danger qui menace sa femme. Une fois le calme revenu au village, l'auteur reviendra sur une autre coutume : la broderie. Ce sera l'occasion pour nous, lecteurs, d'admirer encore une fois le fabuleux travail de Kaoru Mori sur ses planches. Enfin, nous allons découvrir que notre chercheur anglais, M. Smith, est en réalité le vrai héros de cette histoire. Tout au moins le fil rouge.

En effet, c'est à travers ses voyages à lui que le manga se poursuite. La fin de ce volume signifie donc la fin de l'histoire  d'Amir et de Karluk. Et j'avoue que je trouve cela un peu prématuré. J'ai l'impression que, du coup, l'auteur n'a fait que survoler cette relation naissante et c'est ce qui expliquerait le manque de profondeur des personnages. En vérité, je ne m'attendais pas du tout à ce retournement de situation et je suis un peu déçue car je ne comprends toujours pas certaines réactions d'Amir. Notamment dans ce tome 2 où on la sent sur ses gardes pendant un long moment face à Karluk, et puis tout redevient normal sans raison apparente. Vraiment, vraiment, j'aurai aimé savoir ce qui la tracassait même si je m'en doute. Ou au moins savoir pourquoi, d'un coup, ça ne la tracassait plus justement. Enfin, je ne sais pas si Smith sera amené à revoir Karluk et Amir mais je l'espère car la fin de ce manga me laisse un goût d'inachevé et j'appréhende un peu la suite tout en étant impatiente de la découvrir car je me dis que l'arrivée de Smith dans une nouvelle tribu, c'est aussi la porte ouverte à bien d'autres aspects de cette culture.

Pariya se lance dans la broderie
Conclusion
Un second volume digne du premier : un graphisme sublime, un pas de plus dans la découverte de cette culture, un peu plus d'action que dans le premier mais toujours un manque d'intérêt pour les personnages qui s'explique par le choix de l'auteur de ne pas se concentrer sur le couple Amir/Karluk mais sur des Bride Stories à travers toute l'Asie Centrale. Je vais me lancer dans le troisième volume avec hâte et appréhension!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...