Les dernières chroniques

Final Fantasy Type-0

vendredi 17 mai 2013

Princess Jellyfish [6]

Titre original : 海月姫 [Kuragehime]
Dessin : Akiko Higashimura
Scénario : Akiko Higashimura

Traduction : Yuko K.
Editions : Delcourt
Date de parution japonaise : 2010
Date de parution française : 2012


Synopsis
Princess Jellyfish, c'est l'histoire délirante de six colocataires nolife, dont le quotidien hermétique et monomaniaque va se fissurer suite à l'arrivée en fanfare d'une "nana" trop extravertie pour elles.


Quatrième de Couverture
Inari est prête à tout pour racheter la résidence Amamizu, y compris à se rendre en Corée du Sud pour accélérer la concrétisation de ce projet. Réalisant l’urgence de la situation, Kuranosuke entend bien transformer l’essai : maintenant que la marque "Jellyfish" est officiellement lancée, il faut organiser un défilé de mode! Les Amars ne vont alors avoir que deux nuits pour confectionner une quinzaine de robes...


"On va faire un défilé de mode."
Mon Avis
J'ai un peu triché en faisant la chronique du tome précédent car j'avais déjà lu les deux tomes suivants! C'est pour cela que je me suis permise de qualifier le tome 5 de tome charnière. En effet, comme je le disais, il amorce ce qui se développe dans ce tome 6 puis dans le suivant. Un grand tournant dans la vie des Amars et de Kuranosuke! Le tome s'ouvre sur la scène quelque peu sentimentale qui avait terminé le précédent. Mais très vite le ton change : les Amars et Tsukimi prennent conscience que la résidence est menacée. Alors qu'une librairie du quartier est sur le point d'être détruite, la cupide Inari n'hésite pas à faire le voyage jusqu'en Corée pour rencontrer la mère de Chieko, accessoirement propriétaire de la résidence Amamizu, pour lui parler du rachat tant convoité en l'amadouant de différentes manières.

Le premier gros changement, c'est que cette fois c'est Tsukimi qui prend les choses en main en allant trouver Kuranosuke pour lui demander son aide. Jusqu'à présent, elle se laissait entraîner par les idées folles du jeune homme mais on sent qu'elle commence à y prendre goût, et surtout qu'elle fait confiance à Kuranosuke. Un garçon! Bref, comme toujours, il ne manque pas d'imagination et décide d'organiser un défilé de mode : le premier de la marque Jellyfish! Mais plusieurs problèmes se posent : il n'y a pas assez de robes pour assurer un défilé, et pas de mannequin non plus. En plus des vingt-cinq robes créées pour les Ophélies du volume précédent, les Amars doivent créer de nouveaux modèles et pour cela, Chieko fait appel à une amie à elle. Une créatrice de vêtements... pour poupée! Mlle Nomu partage en effet la même passion que Chieko pour les poupées qu'elle considère comme ses propres filles alors que les êtres humains ne sont que de la vermine. En gros : une Amar puissance dix! Bref, revoilà nos otakettes plongées dans les robes méduses! Reste à trouver un mannequin. C'est là que Kuranosuke a une idée : faire de Mayaya un mannequin! Mais cette dernière n'a pas l'intention de se laisser faire et de défiler devant un public. C'est l'occasion pour nous d'en apprendre un peu plus sur la jeune fille qui, sous ses airs de détraquée, cache une sensibilité qu'on ne lui aurait pas soupçonné. J'ai beaucoup aimé découvrir une nouvelle facette de ce personnage que je n'appréciais pas spécialement mais qui, pour le coup, m'a touchée.

Enfin, ce sixième tome de Princess Jellyfish est vraiment très riche en rebondissement et tout le monde y est mit à l'honneur. Les Amars évidemment, avec sa nouvelle membre, la mère de Chieko qui va nous livrer son opinion sur les jeunes filles qui habitent sa pension, Inari qui va jouer le tout pour le tout, Kuranosuke qui va faire une sorte de coming-out que je vous laisse le soin de découvrir, Shû qui va faire une découverte qui va changer sa vision des choses... Les relations entre toute cette joyeuse compagnie évoluent, et de ce fait, les événements évoluent aussi. L'idée du défilé est lancé, tout le monde s'active pour réaliser ce projet mais les Amars vont-elles vraiment y arriver? Y aura-t-il assez de robes et de mannequins pour assurer le show? Et, pire encore, y aura-t-il un public qui répondra présent à l'invitation? C'est sur toutes ces questions que s'achève le tome 6 de Princess Jellyfish!

Au travail les Amars!
Conclusion
Comme je l'ai dit, un volume très riche qui ouvre la voie à beaucoup de possibilités! On a hâte de savoir comment va se passer le premier défilé de Jellyfish et si les filles vont réussir à surmonter tous les obstacles qui se mettent en travers de leur route vers le rachat de la résidence Amamizu!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...