Blog en pause prolongée pour cause de préparation du CRPE...

See you soon... or later!

Les dernières chroniques

Final Fantasy Type-0

vendredi 19 juillet 2013

Emma [1]

Titre original : エマ [Emma]
Dessin : Kaoru Mori
Scénario : Kaoru Mori
Traduction : Eve Chauviré
Editions : Kurokawa
Date de parution japonaise : 2002
Date de parution française : 2007


Synopsis
C'est en rendant visite à son ancienne institutrice, Madame Stowner, que William Jones rencontre Emma, la domestique de la maison. Ils font connaissance et très vite le jeune homme s'aperçoit qu'il n'est pas indifférent au charme de la soubrette. Pour la revoir il va volontairement oublier ses gants...

Une histoire d'amour impossible entre un bourgeois gentilhomme et une domestique en plein cœur de l'Angleterre Victorienne.


Mon Avis
J'ai découvert Kaoru Mori à travers Bride Stories, manga qui m'avait fasciné par des dessins d'une qualité incroyable. Alors quand j'ai eu l'occasion d'emprunter Emma, de la même mangaka et se déroulant dans un de mes univers préféré - l'Angleterre Victorienne - je n'ai pas hésité une seule seconde! D'autant plus que le nom de notre héroïne n'est pas sans rappeler celui de l'héroïne de Jane Austen, une de mes auteures préférées. Et sur ces deux points-là, je n'ai pas été déçue. Quel bonheur de retrouver cette ambiance du XIXème siècle servie par la douceur du trait de Kaoru Mori. Dès les premières pages, j'ai été complètement sous le charme de ce Londres que j'affectionne tant, et sous le charme d'Emma. Cette jeune soubrette si calme, qui dégage une douceur et une bonté incroyable. 

Et je ne suis pas la seule à avoir succombé au charme de la belle Emma puisqu'il en est de même pour William Jones, ce jeune homme de bonne famille. Dès le premier regard, il est intrigué par la beauté simple et naturelle de la servante de son ancienne gouvernante. Commence alors un jeu de séduction entre ces deux jeunes gens que tout sépare, surtout la classe sociale qui était si importante à l'époque. Un jeune bourgeois se doit de faire un bon mariage, avec une jeune fille de son rang. Si possible choisie par les parents. Et c'est apparemment ce qu'a décidé de faire le père de William, à l'insu de son fils. Compliquant ainsi les projets que ce dernier avait avec la jolie Emma.

Ce premier volume pose les bases de l'histoire. Un scénario assez bateau pour une histoire d'amour se déroulant à cette époque. La plupart des histoires de Jane Austen ou encore des sœurs Brontë évoquent les conditions de la femme et les histoires d'amour impossible entre personnes de classes sociales différentes. Mais c'est un réel plaisir de découvrir cet univers en manga, de plonger au cœur du XIXème siècle à travers les sublimes planches de Kaoru Mori, cette mangaka qui dessine aussi bien l'univers du Moyen-Orient dans Bride Stories que celui de Londres ici, dans lequel on retrouve même la touche orientale qui la caractérise à travers l'arrivée d'Hakim. A dos d'éléphant et entouré de sublimes créatures venues tout droit des Indes. Puis on a hâte de savoir comment vont évoluer les choses entre nos deux héros. Leur amour va-t-il pouvoir voir le jour? Va-t-il être plus fort que les richesses et le rang social?


Conclusion
Sans être un coup de cœur  ce premier volume d'Emma m'a quand même laissé une très belle impression et j'ai vraiment hâte de lire le volume 2 et d'en savoir plus sur ces personnages qui ne sont pour l'instant qu'esquissés. Défaut qu'on retrouvait déjà chez les personnages de Bride Stories dont la personnalité était pour le moins effacée...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...