Les dernières chroniques

vendredi 12 juillet 2013

Une (irrésistible) envie de sucré

Titre originalSize 12 is not fat
Auteure : Meg Cabot
Traductrice : Florence Schneider

Édition Américaine : 2006
Édition Française : 2007
Éditeur : Albin Michel Wiz


Quatrième de Couverture
Heather Wells, ex-lolita de la pop, ne veut plus être victime de la mode. Elle se sent très bien en jean. Et sa vie d'avant, les paillettes et les larmes, non merci. Elle décroche un job dans une résidence d'étudiants où l'on ne s'ennuie vraiment pas : deux filles meurent coup sur coup. Heather est persuadée qu'il s'agit de meurtres. Ça tombe bien, le sublime garçon qui l'héberge dans sa sublime maison - Cooper - est détective. En plus, il se fiche qu'elle fasse du 46 ! Une nouvelle vie commence pour Heather ! Pour un peu, elle porterait même une robe...

Le Choix du Livre
C'est l'été, il fait une chaleur torride. Un temps parfait pour se prélasser sur la plage un bouquin entre les mains. Mais attention! Dans ces moments-là, aucune prise de tête n'est permise, pas même côté littérature. Alors quand j'ai vu la couverture girly de ce roman de Meg Cabot, auteure que j'ai envie de découvrir depuis un certain temps, et le titre qui donne envie de manger des glaces italiennes, je me suis dit que ce serait le roman idéal.

Cooper s'agenouille et commence à inspecter sous le lit de la morte. Comment se concentrer dans ces conditions-là? Je m'efforce de continuer à fureter, mais le derrière de Cooper est particulièrement beau. Le voir si joliment moulé par son jean délavé tandis qu'il se penche en avant m'empêche de prêter attention à quoi que ce soit d'autre, bien que l'heure soit des plus graves et tout le tralala...

Mon Avis
Heather Wells est une héroïne assez hors du commun. On la découvre après qu'elle ait eut une carrière aussi brillante que brève et qui, après que sa mère se soit fait la malle avec tout son argent, qu'elle ait surprit son petit-ami entre les mains d'une autre fille et qu'elle ait prit un peu de poids, trouve un job dans une résidence étudiante et est héberger par son idéal masculin : Cooper, détective privé, frère de son ex. La situation est déjà bien rocambolesque pour notre Heather, mais c'est sans compter sur la mort de deux étudiantes, à quelques jours d'écart, dans l'ascenseur de la résidence où elle bosse. Et tandis que tout le monde s'entend à mettre ces morts sur l'exercice d'un jeu dangereux à la mode chez les étudiants - le surf entre ascenseurs - Heather est persuadée que les jeunes filles ont été victimes de meurtres. Là voilà donc partie mener sa petite enquête, avec toute la maladresse dont elle sait faire preuve.

Dès le début, on ne peut s'empêcher de retrouver un peu de Bridget Jones en elle sauf que contrairement à notre british préférée, Heather a décidé d'assumer ses formes. Car après tout, le 46 est la taille moyenne des femmes américaines (et sans doute des françaises aussi) et notre héroïne bien en forme ne se gêne pas pour nous le rappeler. Mais la comparaison s'arrête là puisque le côté léger et girly est contrebalancé par toute cette histoire de meurtre et d'enquête. Le mélange entre les deux est vraiment étonnant et surtout très agréable car on a un scénario quand même assez travaillé, l'enquête est intéressante et le suspens est maintenu jusqu'à la fin, tout en gardant la légèreté de ce genre de littérature à laquelle je ne suis pas habituée.

Et en plus d'une héroïne singulière, Meg Cabot nous offre tout un panel de personnages drôles et attachants. Les amis d'Heather ont l'air tellement farfelus qu'on aurait presque envie nous aussi de les avoir pour potes ou de vivre dans la résidence étudiante où Magda encaisserait nos repas au Resto U et où Sarah pourrait nous psychanalyser à volonté. Sans parler du beau et mystérieux Cooper qui a l'air tellement cool et sexy qu'on a très envie qu'il tombe sous le charme d'Heather. Ça prouverait que les beaux mecs peuvent aussi s'intéresser aux "gentilles filles"! Bref, on se laisse prendre au jeu de l'enquête et de la séduction et une fois lancé dans Une (irrésistible) envie de sucré, on ne peut plus s'arrêter avant d'en connaître la fin!

Non! Ce n'est pas juste! Rachel plaît  à TOUT LE MONDE. Enfin... elle est séduisante, sportive, bien faite, brillante et prend son travail au sérieux. Et MOI, alors? Que dire des filles comme moi qui sont tout simplement... de gentilles filles? Que deviennent les gentilles filles avec une telle concurrence? Comment pouvons-nous rivaliser avec ces femmes qualifiées et athlétiques, qui prennent des douches plutôt que des bains, et arborent fièrement leur diplômes, leurs agendas Palm et leurs derrières minuscules?

Conclusion
Je n'ai donc pas été déçue par ma première rencontre avec Meg Cabot qui a su me surprendre grâce à une héroïne attachante, à qui chacune d'entre nous peut s'identifier, et grâce à une histoire à la fois prenante et facile à lire. D'ailleurs, je ne savais pas du tout qu'il s'agissait d'une saga mais maintenant j'ai hâte de lire Une (irrésistible) envie d'aimer et Une (irrésistible) envie de dire oui! En résumé : le coup de cœur de l'été.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...