Blog en pause prolongée pour cause de préparation du CRPE...

See you soon... or later!

Les dernières chroniques

Final Fantasy Type-0

vendredi 23 août 2013

Samidare [1]

Titre original : 惑星のさみだれ [Hoshi no Samidare]
Dessin : Satoshi Mizukami
Scénario : Satoshi Mizukami
Traduction : Nicolas Pujol
Editions : Ototo

Date de parution japonaise : 2006
Date de parution française : 2012

Synopsis

Yûhi Amamiya est un jeune étudiant indifférent à tout, qui regarde le monde tourner... Enfin... il le regarDAIT tourner ! Car un beau matin, il est tiré du lit par un lézard bavard qui prétend être un chevalier et qui l'implore d'empêcher un marteau géant de s'abattre sur la terre !!
Chargé de sauver le monde, Yûhi doit en plus protéger Samidare, une princesse qui se révèle obstinée et dix fois plus énergique que lui...
Plan galère ? Complètement. D'autant plus que pour combattre les monstres envoyés par les mystérieux "Incantateurs", Yûhi se voit attribuer un pouvoir de télékinésie pas franchement impressionnant... 


La première rencontre!
Mon Avis
J'ai reçu le premier volume de Samidare grâce à Babelio et les éditions Ototo lors de la dernière édition de Masse Critique spécial BD et manga. Et j'ai eu la bonne surprise, en plus d'une très belle édition avec les premières pages en couleur, de recevoir mon manga avec deux couvertures différentes ainsi qu'un superbe marque-page de Spice & Wolf! J'avais choisit de cocher ce manga parce qu'à la librairie, on m'avait donné un petit livret promo avec les premières pages à découvrir et que ça avait l'air plutôt drôle. Et je n'ai pas été déçue! Dès les premières pages, le ton est donné. Un lézard qui parle et qui se présente lui-même comme étant un chevalier répondant au nom de Noy et un héros prêt à tout sauf à se battre pour sauver le monde. Sauf que quand Yûhi se retrouve face à un véritable ennemi, il va bien devoir prendre ses responsabilités... ou peut-être pas! Car finalement, ce ne sera pas son envie de sauver le monde qui le poussera à se battre, mais sa rencontre avec Samidare. La princesse. Pas parce qu'elle est belle, mais parce qu'elle est forte, déterminée et qu'elle veut aller au bout de son projet : détruire le monde.

"Pourquoi sauver le monde pour ensuite le détruire?" Me demanderez-vous! Et bien je ne vous le direz pas mais en revanche, je peux vous dire que les desseins de Samidare donnent très vite une nouvelle tournure au manga. On découvre des personnages vraiment hors du commun, qui ne cesse de nous étonner par leurs réactions et leurs comportements. Yûhi, bien décidé donc à protéger la princesse, va devoir apprendre à se battre et ce sera la jeune fille qui sera son mentor. Complètement à l'opposé de ce qu'on attendrait dans un shônen. Par contre, ce qui est un peu plus attendu mais qui donne encore une autre tournure à Samidare, c'est le passé de Yûhi qu'on découvre dans les dernières pages et qui nous permettent de bien mieux cerner le personnage. Et aussi de découvrir de nouveaux personnages qui sont encore mystérieux mais qu'on a hâte de découvrir. 

On a donc un premier tome vraiment très riche puisqu'il nous expose à la fois la trame principale, nous plonge directement dans l'ambiance et dans l'action tout en nous présentant déjà très bien les personnages. Je ne suis pas spécialement fan des graphismes mais c'est souvent le cas des shônen.  Cependant, je ne les trouve pas déplaisants non plus et ils ne m'ont en aucun cas empêché d'apprécier la lecture de Samidare. Le chara-design du héros est on ne peut plus banal - la caricature parfaite du geek japonais - quant à Samidare, elle n'a absolument rien de particulier mais ils sont pourtant attachants.  Et même Noy, qui n'est qu'un lézard, ne manque pas de personnalité.  Du coup, je pense que je vais devoir me procurer la suite de ce manga parce que j'ai bien envie d'en connaître la suite!

L'arrivée de Samidare et le premier combat.
Conclusion
Je ne vais pas dire que Samidare a été un coup de cœur  mais c'est quand même un manga à ne pas rater quand on aime les shônen. La diversité des tons employés dès ce premier volume en fait un manga qui plaira sans doute à un grand nombre de personnes car il mêle l'humour, les pouvoirs inhérents au style et un côté un peu plus sombre. Pour ma part, je ne regrette donc absolument pas la découverte et je n'exclue pas que les prochains volumes le hissent dans mes coups de cœur!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...