Blog en pause prolongée pour cause de préparation du CRPE...

See you soon... or later!

Les dernières chroniques

Final Fantasy Type-0

jeudi 16 janvier 2014

Birth Marked : Rebelle - Caragh M. O'Brien


J'ai l'intention de lire les tomes suivants de la trilogie Birth Marked très bientôt, alors je réédite ma chronique du premier volume que j'avais écrite pour mon ancien blog. Ce roman, je n'en avais jamais entendu parler lorsque j'ai décidé de le lire il y a deux étés de cela. Jamais. Je suis tombée sous le charme de la couverture, qui est magnifique, et je l'ai emprunté à ma tante. Je voulais le lire sans même savoir de quoi il parlait. Je n'ai même pas pris la peine de lire la quatrième de couverture, je l'ai ouvert et je l'ai lu. Et je l'ai aimé! Je l'ai aimé du début à la fin, des couleurs de la couverture aux pages ornées et chaque mot se trouvant à l'intérieur. Je pense que cela faisait longtemps que je n'avais pas eu une aussi bonne surprise, et à l'heure où Hunger Games est dans toutes les bibliothèques (à juste titre!), je vais donc vous parler de ce premier tome de la saga Birth Marked, intitulé Rebelle en espérant vous donner envie de le découvrir!


Dans le monde de Gaia, il y a les privilégiés, qui habitent derrière le mur de l’Enclave, et ceux, comme elle, qui vivent à l’extérieur. Tous les mois, la jeune fille aide sa mère, sage-femme, à donner à l’Enclave trois nouveau-nés. Mais, un soir, les parents de Gaia sont brutalement arrêtés et conduits derrière le mur. À peine ont-ils le temps de lui confier un mystérieux ruban sur lequel est brodé un étrange code…

Quand on commence à lire Birth Marked, on ne peut pas vraiment s'empêcher de faire le lien avec Hunger Games. L'Enclave, c'est un peu l'équivalent du Capitole, Wharfton celui de Panem et les Districts sembleraient être les Secteurs. Je ne connais pas vraiment d'autres romans de dystopie car c'est un genre que je découvre à peine donc je ne saurais pas dire si c'est une configuration récurrente. Mais en réalité, le parallèle s'arrête là. L'histoire de Gaia est bien différente de celle de Katniss bien que les deux héroïnes représentent la rébellion, l'espoir et la liberté pour tout un peuple. Gaia aime profondément ses parents, et elle est prête à tout pour les sauver. Ce premier tome tourne autour de cette relation très humaine dans un monde qui semble avoir perdu toute trace d'humanité. Mais le périple de Gaia à l'intérieur du mur va l'emmener à découvrir des choses qu'elle n'aurait jamais cru possibles, et nous non plus. L'auteure nous emmène sur un terrain complètement inédit mais très réfléchit. Elle y aborde des sujets graves tels que l'enlèvement d'enfants, l'inceste et la consanguinité. Ce sont des sujets terribles et terriblement bien emmenés dans l'histoire. Mais je n'ai pas envie d'en dire plus pour ne pas gâcher le plaisir de ceux qui voudraient se lancer dans la lecture.

A midi, sous un soleil éclatant, Gaia apportait le troisième bébé de mai à la porte de l'Enclave et, cette fois, elle ne ressentait aucune fierté, l'excitation provoquée par l'accouchement qu'elle venait de pratiquer avait disparu. Seuls l'habitaient l'épuisement et la peur incessante qui la rongeait.

Le seule petit point négatif était peut-être les situations désespérées auxquelles doit faire face Gaia qui réussit toujours à s'en sortir. Des fois c'est un peu tiré par les cheveux mais le reste est tellement génial qu'on a quand même envie d'y croire. On est littéralement pris dans l'histoire et on ne peut que ressentir toute une foule de sentiments pour les divers personnages. De la tendresse, de l'admiration, de l'incompréhension, de la haine, de la rancœur... On passe vraiment par beaucoup de ressentis différents et surtout, on veut comprendre. On veut comprendre ce qui se cache derrière les murs de l'Enclave. On veut comprendre pourquoi les parents de Gaia ont été emprisonnés. On veut être là pour Gaia, la suivre. Et on se sent impuissants de ne pas pouvoir l'aider. C'est un personnage vraiment très attachant, loin des belles héroïnes habituelles puisqu'elle a une cicatrice sur la joue qui la pousse à cacher son visage la plupart du temps. Mais surtout, elle est très humaine et l'auteure nous transmet ses sentiments de façon remarquable. Si bien qu'on ressent souvent la même chose que Gaia au même moment qu'elle!

Gaia avait franchement du mal à y croire. Elle avait vécu si longtemps avec sa laideur, à la cacher derrière un rideau de cheveux dès que c'était possible, qu'elle ne pouvait pas imaginer que quelqu'un la trouve jolie.


En définitive, ce premier tome de Birth Marked a été une très très bonne surprise! J'ai été ravie de découvrir cette saga pleine de suspens et de rebondissements souvent inattendus, de situations qui m'ont prise aux tripes et je n'ai qu'une hâte : me procurer la suite! En effet, le livre se termine sur un suspens quasi-insoutenable mais je n'ai malheureusement pas encore les moyens de m'offrir le tome 2 intitulé Bannie. En attendant, j'espère que je vous aurais donné l'envie de découvrir cette saga qui vaut vraiment le détour.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...