Les dernières chroniques

Final Fantasy Type-0

jeudi 26 juin 2014

[Anime] Tari Tari


Je n'ai jamais eu l'occasion d'en parler ici mais j'ai une autre passion : la jap'animation! D'ailleurs, cela fait maintenant 9 ans que je co-gère un site de traduction de génériques d'animes (AnimeKaillou) et cette passion ne faiblit pas même si les circonstances font que j'ai eu beaucoup moins de temps à lui consacrer depuis quelques années... Bref, j'ai décidé de profiter de mes vacances pour me rattraper un peu et j'ai commencé en douceur avec TARI TARI, un anime de 13 épisodes inspiré d'un one-shot sorti uniquement au Japon en 2012. 


Konatsu Miyamoto est passionnée par le chant mais suite à un incident lors du spectacle de la chorale de son lycée un an auparavant, elle est reléguée au rôle de tourneuse de pages. Bien décidée à recommencer à chanter, elle demande à Mlle Naoko Takakura, directrice de la chorale et proviseure-adjointe du lycée, de réintégrer le club à part entière mais celle-ci refuse. Furieuse, Konatsu démissionne et décide de créer son propre club de chorale. Elle doit alors trouver cinq autres membres pour que la création du club soit acceptée par l'administration du lycée. La première à rejoindre le club est sa meilleure amie, Sawa Okita, passionnée d'équitation et membre du club de tir à l'arc. Viendra ensuite Daichi Tanaka, membre du club de badmington, suivi de près par Wien, un lycéen qui revient au Japon après avoir passé 12 ans en Autriche. La dernière à rejoindre la chorale de Konatsu sera Wakana Sakai, qui a arrêté la musique après le décès de sa mère mais qui signe le papier de membre pour rendre service à Konatsu. Malgré leurs passions et leur passé différents, la musique va les rassembler.

Je cherchais un truc qui avait l'air mignon et pas prise de tête et je suis tombée sur TARI TARI, un petit animé du type tranche de vie qui raconte le quotidien de cinq lycéens qui ont des passions et des objectifs différents mais qui, finalement, se retrouvent réunis un peu par obligation dans un premier temps, puis comme la musique adoucit les mœurs, ils finiront par mener le même combat tout en gardant leurs rêves et leurs ambitions personnelles. Dit comme ça, ça semble pas être un truc méga-génial. On a même limite l'impression d'avoir affaire à une adaptation médiocre de Glee version japonaise en lisant le synopsis. Pourtant, ce n'est vraiment pas le cas même si effectivement il est question d'une chorale et de personnage qui semblent en marge. Mais ici, il n'y a absolument rien de caricatural (ce qui n'est pas une critique de Glee puisque c'est une série que j'ai regardé même si je m'en suis lassée à la dernière saison).

En effet, les personnages sont tous très attachants. Ce sont juste des lycéens normaux avec leurs rêves, leurs espoirs et leurs désillusions et on prend plaisir à suivre leur évolution au sein du club de chorale et dans leur vie privée. On découvre également quelques bribes de leur passé respectif.  Et on a vraiment cinq personnages à part entière, même si au début on a l'impression que l'héroïne est Konatsu, puis Wakana. Finalement, ils ont tous leur importance et leur personnalité et cet aspect-là est vraiment très bien mis en valeur. Pour moi, c'est un des points forts de TARI TARI, qui fait que je me suis beaucoup attachée à chacun des personnages et qu'il me serait difficile de dire lequel je préfère. Ce sont des lycéens et chacun d'eux passent par des bons et des mauvais moments. Ils font des erreurs, s'excusent, font la tête, se disputent, et personne n'a finalement raison ou tort.


L'autre point fort de cet animé, c'est l'aspect musical qui est vraiment très agréable. Etant donné qu'il s'agit d'un club de chorale, j'avais un peu peur d'en avoir marre que ça chante tout le temps, d'autant plus si les chansons sont nulles. Mais en fait, déjà il n'y en a pas tant que ça, et puis elles sont agréables. On en trouve de plusieurs registres et même dans plusieurs langues puisque Amigo! Amigo! est en espagnol/italien/portugais approximatif par exemple. Et les musiques d'ambiance sont elles aussi très agréable et toujours très propice au contexte. En d'autres termes, et pour clarifier ce que je disais au sujet de Glee, ici la chorale n'est finalement qu'un prétexte à une histoire. Une histoire touchante, légère... Enfin, si TARI TARI reste assez basique, on notera la qualité graphique des personnages et des lieux. Les couleurs claires, voire pastels, sont aussi douce que la musique, tout est très fluide et on se laisse donc vite entraîner dans cet animé qui se regarde donc très vite.


En conclusion, c'est un animé qui ne paye pas de mine au premier abord mais qui est vraiment chouette. Ce n'est pas un coup de cœur mais c'est vraiment un petit animé qui mérite à être connu. D'autant plus qu'en seulement 13 épisodes, on arrive très vite au bout sans avoir jamais le temps de s'ennuyer. En d'autres termes, une petite bouffée d'air pour affronter la chaleur estivale!


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...