Les dernières chroniques

samedi 26 juillet 2014

[PS3] Puppeteer

Éditeur : Sony
Développeur : Sony Japan Studio
Type : Jeu de plates-formes
Support : Playstation 3
Multijoueurs : Jusqu'à 2 en local
Sortie France : 11 Septembre 2013
Version : française
Classification : Déconseillé aux - de 12 ans
Web : Site web officiel


Dans ce sombre conte de fées foisonnant, utilisez votre tête si vous ne voulez pas la perdre.

Dans la peau de Kutaro, un jeune garçon transformé en marionnette, vous devez vous échapper du château noir du démoniaque roi Moon Bear.
À l'aide de ciseaux magiques, frayez-vous un chemin à travers un monde magique en constante évolution.
Changez de tête en fonction de la situation et voyez les choses sous un angle différent pour trouver le chemin qui vous ramènera chez vous.


Puppeteer est un jeu sorti sur Playstation 3 made in Sony Japan mais dont Sony n'a pas vraiment fait la promo. Aussi, si vous n'en avez jamais entendu parler sur les sites spécialisés jeux vidéo, il est fort probable que vous soyez passé à côté, et pourtant c'est vraiment un jeu génial, qui mérite qu'on s'y intéresse! En effet, c'est un jeu vraiment original de par son scénario, sa mise en scène des plus théâtrales et son gameplay vraiment très complet. En plus de cela, et c'est un fait assez rare pour le faire remarquer ici, un soin tout particulier a été apporté au doublage français de Puppeteer. Ce qui est étonnant puisque des jeux à succès ne sont toujours pas doublés, voire parfois carrément pas traduits. Bref, maintenant que NicoChéri et moi avons obtenu le trophée de platine sur ce jeu, je vais tenter de vous en dire un peu plus et peut-être vous donner envie de le découvrir!

Allons sauver les âmes des enfants prisonnières
du méchant Roi-Ours de la Lune!
Côté scénario pour commencer, nous sommes donc dans un jeu qui se présente comme une scène de théâtre où se déroule devant nos yeux une sorte de conte pour enfants qui prend place sur la Lune. La Déesse de la Lune a été trahie par celui qui se fait maintenant appeler le Roi-Ours de la Lune qui lui a volé ses ciseaux magiques, Calibrus, ainsi que la source de son pouvoir, la Pierre de Lune. Avec tout ça, notre méchant ours s'amuse à transformer les enfants de la Terre en vulgaire marionnettes, qu'il appelle des larves, et crée une sorte d'armée de larves chargée de défendre son royaume lunaire. Mais c'est sans compter sur l'apparition de notre héros, le jeune Kutaro, une des victimes du Roi-Ours qui a été décapité mais qui, en trouvant une multitude de têtes interchangeables et en volant Calibrus, partira à la recherche des éclats de la Pierre de Lune détenus par les 12 généraux du méchant roi en compagnie de la fille du Roi du Soleil, Pikarina et avec l'aide de personnage tels que le chat de la Lune, Ying-Yang, et l'affreuse sorcière lunaire, Ezma Potts.

La sorcière lunaire et Ying-Yang
Tout ce petit monde évolue donc sur la scène d'un théâtre et l'ambiance est juste magique, car tout est vraiment pensé dans les moindres détails : les rideaux rouges, mais aussi les applaudissements et les huées du public! De plus, dans Puppeteer, nous parlons d'actes et de rideaux en lieu et place des mondes et des niveaux. Les graphismes sont aussi étudiés pour donner l'effet d'un théâtre : cartons, papiers, déguisements douteux et même des petits détails comme des pans de murs laissant entrevoir la mécanique du décor. On est ici clairement face à, ce qu'on appelle en littérature, une Pièce à Machines et c'est vraiment quelque chose de totalement inédit dans le milieu du jeu vidéo. Grâce à ses 7 actes, chacun composés de 3 rideaux, on voyage aux côtés de Kutaro à travers des mondes variés et plus merveilleux les uns que les autres. De la forêt au désert en passant par la mer ou encore la ville d'Halloween, Puppeteer nous en met plein la vue... et plein les oreilles grâce à une bande-son géniale, dynamique, quelques chansons qui n'ont rien à envier aux plus grands Disney - OK, ce sont des parodies - ainsi qu'une traduction française et un doublage d'une qualité exceptionnelle comme je l'ai déjà dit. Il suffit de voir les doubleurs choisis qui ont tous une carrière assez étonnante dans le milieu du jeu vidéo!

Alors qu'est-ce que toute cette petite équipe peut bien donner niveau gameplay? Vous l'aurez compris, en tant que joueur principal, vous incarnerez Kutaro, le petit pantin sans tête. Vous aurez le pouvoir d'utiliser Calibrus qui, bien qu'il ne s'agisse que d'une paire de ciseaux, s'avérera d'une utilité capitale. Arme redoutable contre les ennemis, ils vous serviront aussi à découpez des éléments du décor et à évoluer dans celui-ci. Au fur et à mesure de l'aventure, le petit Kutaro va apprendre de nouvelles techniques et il sera toujours aidé d'un petit compagnon : Ying-Yang au début et Pikarina par la suite. Dans les deux cas, ce personnage peut être contrôlé par un second joueur et il sera d'une utilité cruciale car son rôle est multiple! En effet, en tant que joueur 2, on peut enlever quelques éléments gênants du décor pour faciliter l'avancer de Kutaro, mais également lui rapporter des objets utiles tels que des éclats de lune qui donnent une vie au bout de 100 récoltés, des méga-éclats de lune qui équivalent à une vie ou encore des têtes. Car oui, Kutaro peut transporter un maximum de 3 têtes avec lui - il en existe une centaine - et chacune peut être utilisée à un moment précis du jeu afin de débloquer des bonus ou de faciliter un combat de boss par exemple. Enfin, le joueur 2 pourra interagir avec l'ensemble du décor afin de découvrir une infinité de petits détails rigolos dont la majorité permettent en plus d'obtenir des trophées!

Le méchant Roi-Ours de la Lune et un de ses sbyres :
le Général Tigre!
Pour conclure, Puppeteer est un jeu qui apparaît clairement enfantin si l'on ne fait que traverser les niveaux sans prendre la peine de s'y attarder. Mais si vous êtes un challenger qui souhaite sauver toutes les âmes des enfants perdus, découvrir toutes les têtes et leurs actions respectives, voire même obtenir le trophées platine, alors ce jeu s’avérera être un vrai défi. Au-delà de ça, c'est un jeu magnifique à l'ambiance et au concept unique qui mérite réellement qu'on s'y attarde et pour une accro de la littérature comme moi, je dois dire qu'aucun jeu n'avait encore poussé le lien entre théâtre et jeux vidéo aussi loin... pour mon plus grand plaisir! De plus, on notera tout au long du jeu de nombreuses références plus ou moins littéraires  - Alice au Pays des Merveilles, L'étrange Noël de Monsieur Jack ou encore des références peut-être plus obscures pour le public français telles que Démétan, la petite grenouille (un vieil animé que je regardais étant petite). Bref, tout est à voir, tout est à découvrir et il faudrait avoir des yeux partout (comme la vile-vigne!) pour faire vraiment le tour de ce jeu hors du commun!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...