Les dernières chroniques

samedi 9 janvier 2016

Seven American Short Stories

Essayant de combiner mes challenges avec mes lectures obligatoires pour la fac, voici ma deuxième participation au 2016 Reading Challenge avec le thème "Un recueil de nouvelles"! Il s'agit ici d'un recueil assez vieux qui rassemble en fait - comme son titre l'indique - sept nouvelles assez connues d'auteurs américains. L'avantage de cette collection étant qu'il ne s'agit pas d'une édition bilingue mais d'une édition avec, sur la page de gauche le texte original, et sur celle de droite des explications de vocabulaire mais tout en anglais, avec des synonymes ou des points d'éclaircissements sur la langue. Il n'y a de traduction que pour certains mots très difficiles à expliquer ou sans équivalent. Je ne connaissais aucune de ces nouvelles avant de les lire dans ce recueil, et en réalité, seule leur origine les rassemble ici car il n'y a pas de thème commun entre elles. Je vais donc essayer de faire un résumé de chacune d'elles, puis un bilan général.

Allan Cedar parviendra-t-il à vivre son amour avec Virga, sa maîtresse? C'est compter sans Bertha, sa terrifiante et tenace épouse... Terrifiante, aussi, sera la vengeance de Hop-Frog contre le roi et ses ministres... un nouveau "bal des Ardents"...
Sept nouvelles insolites choisies dans l'oeuvre des meilleurs écrivains américains : Sinclair Lewis, John Updike, William Faulkner, Edgar Poe, Ambrose Pierce, Harry D. Miller et Damon Runyon.

Virga Vay and Allan Cedar, Sinclair Lewis
Virga Vay est mariée mais malheureuse. Allan Cedar, lui aussi, est marié à une femme qui ne cesse de le rabaisser. Les deux deviennent amants, et lorsque Bertha - la femme d'Allan - lui annonce qu'ils vont partir vivre en Californie, ils ne peut se résoudre à quitter Virga. Ils imaginent alors un plan afin de ne plus jamais avoir à se séparer.

Should Wizard Hit Mommy? John Updike
Dans cette nouvelle, Jack a l'habitude de raconter des histoires à sa fille pour qu'elle s'endorme. Ils ont une sorte de rituel : le héros de l'histoire est toujours un animal du nom de Roger mais c'est chaque fois un animal différent. Celui-ci a un problème, va demander conseil au vieil hibou qui lui dit d'aller voir le sorcier. Ce dernier résout le problème et demande de l'argent à Roger qui n'en a pas assez. Il lui indique alors où trouver l'argent manquant et tout est bien qui finit bien. Cette fois, Roger est un putois qui n'a pas d'amis à cause de son odeur et Jack décide de changer la fin de l'histoire. 

Hop-Frog, Edgar Allan Poe
Nouvelle très différente des deux précédentes puisqu'elle s'apparente presque à un conte macabre. Hop-Frog est un nain à la démarche particulière qui amuse particulièrement le roi et ses ministres. Il subit toutes les moqueries et les mauvais traitements sans rien dire. Mais le jour où le roi s'en prend à sa seule amie, une autre naine du nom de Trippetta, Hop-Frog va imaginer un plan machiavélique pour obtenir vengeance.

Sense of Humor, Damon Runyon
C'est sans doute une des nouvelles que j'ai eu le plus de mal à comprendre de tout le recueil. Il y est question d'un homme - Joe the Joker - champion de la blague du "hot-foot". Le narrateur, victime de cette blague, raconte comment Joe le Joker s'en est pris à un homme influent et sans humour - Frankie Ferocious - à qui personne n'oserait s'en prendre. La suite de l'histoire est beaucoup plus noire mais je n'en dirai pas plus pour ne pas spoiler l'effet de surprise.

Johnny Dio and the Sugar Plum Burglars, Harry D. Miller
La nouvelle que j'ai le moins apprécié du recueil est celle-ci. Il y est question d'un cambriolage par deux jolies jeunes filles dont même la victime ne désire pas se venger en portant plainte. Un jugement a quand même lieu...

A Rose for Emily, William Faulkner
Il me semble que c'est la nouvelle la plus longue du recueil, mais néanmoins une des plus intéressante. L'histoire commence en fait lors de l'enterrement d'Emily, un personnage mystérieux, ayant vécu en reclus une grande partie de sa vie, et que nous découvrons durant une longue analepse. Emily est ce qu'on pourrait appeler une vieille fille. Son père meurt alors qu'elle a une trentaine d'année et elle se retrouve donc seule. Cependant, elle finit par rencontrer un homme et, alors que la ville penser qu'ils vont se marier, elle se retrouve à nouveau seule. Tout le monde pensa alors qu'elle allait se donner la mort, puisqu'elle s'était même procuré de l'arsenic mais étant donné l'odeur insoutenable qui entoura la maison durant des semaines, on en conclut qu'elle s'était contenté de tuer des rats avec le produit mortel...

The Boarded Window, Ambrose Bierce
J'ai également beaucoup aimé cette nouvelle pour le moins assez effrayante et triste. Cette fois, il y est question d'un homme seul nommé Murlock. Le narrateur tient cette histoire de son grand-père et nous raconte pourquoi l'homme vit seul, au milieu des bois, dans une maison avec une seule porte et une fenêtre complètement barricadée. Là encore, je ne peux pas raconter l'histoire sous peine de gâcher le plaisir des éventuels lecteurs...


Comme je le disais, la nouvelle n'est pas mon genre de prédilection. Pour autant, ce recueil est un bon moyen de connaître un peu ce qui se faisait outre-Atlantique au siècle dernier. Il permet aussi de ne pas s'enfermer dans un seul genre. Du coup, il y a des nouvelles que j'ai moins appréciées que d'autres mais c'était néanmoins une lecture intéressante et enrichissante. Je dois maintenant trouver un point de comparaison entre deux d'entre elles afin d'en faire une étude. Souhaitez-moi bonne chance!

Ce livre a été lu dans le cadre d'un challenge

Un recueil de nouvelles
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...