Les dernières chroniques

mardi 29 mars 2016

Final Fantasy Type-0 : Le Guerrier à l'épée de Glace [1] - Takatoshi Shiozawa

Titre original : ファイナルファンタジー零式
[Final Fantasy - Reishiki - Type-0 Gaiden - Hitsurugi no Shinigami vo]
Dessin :  Takatoshi Shiozawa
Scénario :  Takatoshi Shiozawa
Traduction : Tony Sanchez
Editions : KI-OON
Date de parution japonaise : 2012
Date de parution française : 2015

Quatrième de Couverture
Le continent d’Orience est divisé en quatre nations, chacune détentrice d’un cristal qui lui confère des pouvoirs uniques. Milites, nation du Tigre Blanc, Concordia, pays du Dragon Azur, Lorica, gardienne de la Tortue Noire et Rubrum, patrie de l’Oiseau Vermillon, sont depuis longtemps engagés dans une guerre sanglante aux conséquences désastreuses…
Neuf ans avant l’éclatement de ce conflit, le jeune Kurasame Susaya n’est encore qu’un simple élève de la prestigieuse académie de magie de Rubrum. Froid, distant et méprisant vis-à-vis des autres étudiants, le redoutable combattant va pourtant marquer l’histoire de Rubrum avant de devenir l’instructeur de la légendaire Classe Zéro…


Tout d'abord, il faut savoir que ce manga est une préquelle du jeu vidéo éponyme. Il raconte l'adolescence d'un des personnages du jeu, mais j'avoue que je ne m'en souviens pas vraiment car j'ai commencé à jouer il y a longtemps sans trouver le temps de me plonger vraiment dans l'histoire. Du coup, j'ai commencé ce manga comme s'il s'agissait d'une histoire indépendante de tout le reste. Et la bonne nouvelle c'est que c'est compréhensible, et même intéressant, pour ceux qui n'ont jamais joué au jeu tout autant que pour les initiés! Pour l'histoire, elle se déroule donc à Rubrum dans une école d'élite appelée Akademeia. Le héros, Kurasame, est un garçon solitaire, renfermé mais très sûr de lui : il veut être le meilleur et fait tout pour le devenir, méprisant ses camarades de classe. Les trouvant immatures et inintéressant, il va se rendre compte que finalement c'est peut-être lui qui devrait grandir. Mais un événement va complètement changer la donne pour Kurasame et quelques-uns de ses camarades.


Si le premier volume commence comme une simple histoire de lycéen, assez typique de l'univers manga, l'ambiance va très vite changer et devenir plus sombre. Déjà, il faut savoir que sur Orience, lorsque quelqu'un mort, il disparaît des mémoires de chacun. J'ai trouvé cette idée assez triste, mais du coup, on comprend la volonté de certains de ne pas vouloir mourir, de ne pas vouloir disparaître de la mémoire de ceux qu'on aime. Mais plus encore, je comprends la volonté de vouloir sauver ses proches, car les laisser mourir, c'est tout perdre d'eux jusqu'à leur souvenir, leur image, leur nom... Bref, c'est vraiment un aspect que j'ai apprécié de ce manga et peut-être celui qui m'a le plus marqué dans ce premier volume. J'ai lu ce tome vraiment très vite et j'avoue que j'ai été agréablement surprise. Là où je m'attendais à trouver une pâle copie du jeu vidéo, j'ai en fait découvert un manga original, soigné, dont l'histoire est vraiment intéressante et prend des tournures inattendues!


En conclusion, Final Fantasy Type-0 est un manga que je n'aurais sans doute pas acheté si on ne me l'avais pas offert (merci d'ailleurs, si jamais tu passes par là!) car je n'ai pas réussi à entrer dans le jeu vidéo, mais je ne regrette absolument pas cette lecture qui a été une vraie bonne surprise et un coup de cœur! Je me répète mais il n'y a pas vraiment besoin de connaître l'univers de Final Fantasy pour apprécié cette histoire touchante et - il faut le dire - assez violente. Au pire des cas, vous ne serez pas hystérique quand vous verrez un Pampa, un Tomberry ou un Chocobo, mais c'est peut-être un mal pour un bien (au moins aux yeux de votre entourage)!

Challenge Petit Bac 2016
Ligne Manga : Ponctuation
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...