Les dernières chroniques

jeudi 14 avril 2016

[Point Culture] Pegasus Symphony : Music from Saint Seiya


Aujourd'hui, je vous propose un billet qui sort un peu de l'ordinaire! Le 9 Avril dernier, j'ai assisté à Pegasus Symphony au Palais des Congrès de Paris. Il s'agit d'un ciné-concert symphonique durant lequel plus de 50 musiciens sont venus interpréter les musiques mythiques de l'animé Saint Seiya, plus connu en France sous le titre Les Chevaliers du Zodiaque. Ceux de ma génération se souviendrons sans doute que dans nos contrées, les génériques étaient chantés par Bernard Minet. Mais au Japon, il faut savoir que les openings et endings d'animés sont la plupart du temps des chansons à part entière, chantées par de vrais artistes, et les musiques sont composées par des compositeurs de talent. Et on sait que les musiques d'un animé sont vraiment bien quand, des années après avoir vu les épisodes, une musique peut vous rappeler un moment précis de l'histoire ou vous ramener à tout un tas de sensations que vous aviez ressenti lors du visionnage. C'est ce qui m'arrive avec Saint Seiya dont les musiques sont particulièrement réussies. Aussi, quand j'ai eu l'occasion d'assister à ce spectacle me proposant d'entendre ces magnifiques morceaux joués par un orchestre symphonique en regardant défiler les images des plus beaux moments de la série, je n'ai pas hésité une seconde à dire oui!



J'ai assisté à ce ciné-concert en compagnie d'un ami aussi fan que moi de ces courageux chevaliers. Le spectacle a duré quasiment 3 heures et concrètement, je pensais qu'il n'en durait que 2, j'avais peur que ce soit un peu long mais je n'ai pas vu le temps passer! J'ai été transporté par cette ambiance quasi-religieuse qui a régné dans la salle du début à la fin. Les musiques, jouées en direct par autant de musiciens, prennent une autre dimension. On a l'impression de pouvoir entendre chacun des instruments et de comprendre leur importance au sein de ce tout qui forme la musique. Il y a des moments où j'étais tellement absorbée par les images qui défilaient que j'en oubliais qu'il y avait un orchestre. Et il y avait des moments où, au contraire, j'étais tellement concentrée sur les musiciens que les images disparaissaient. Les regarder jouer était fascinant. Parfois, je me surprenais à essayer de trouver quel instrument pouvait faire tel ou tel son. Parfois, c'était la synchronisation des musiciens qui me fascinait : tous ces violonistes qui faisaient les mêmes gestes en même temps. N'étant pas musicienne, je porte un regard très naïf et très admiratif sur tout ce travail!



En plus des musiciens, nous avons eu l'immense chance de voir sur scène deux chanteuses qui font partie intégrante de l'univers Saint Seiya : Kazuko Kawashima et Yumi Matsuzawa. La première, Kazuko Kawashima, est connue pour ses interprétation de chant en "scat", une forme de chant utilisant l'onomatopée (mais comme une démonstration vaut mieux qu'un longue explication, n'hésitez pas à aller écouter la sublime voix de Kazuko Kawashima ici!). Quant à Yumi Matsuzawa, elle est l'interprète originale de Chikyuugi, l'opening de la série Hadès et accessoirement un de mes préférés tout animé confondu (sur la vidéo au-dessus)! Le concert s'est achevé sur une apothéose durant laquelle la sublime Yumi interprète Pegasus Fantasy, opening de la série depuis le Sanctuaire jusqu'à Poséidon (dans la vidéo du dessous, filmé par moi cette fois)! C'était donc un immense honneur de voir ces deux artistes sur scène et j'ai vraiment ressenti beaucoup d'émotions à chacune de leurs apparitions. Ce concert a également été pour moi l'occasion de confirmer que la harpe est l'un de mes instruments de musique préférée (avec la flûte de pan), chaque morceau faisant intervenir la harpiste me donnait des frissons... tout comme la voix de Kazuko Kawashima! Bref, j'ai vraiment passé un moment inoubliable et je pense que tous les fans qui étaient présents ce soir-là partagent mon opinion :)

video

Pour la petite anecdote, on a eu droit à un caméo de Bernard Minet qui est venu faire de la pub pour un événement qui a lieu Samedi au Grand Rex, Animé Nostalgie, et en a profité pour chantonner les deux génériques de notre enfance. Evidemment, la qualité n'est pas la même que celle des originaux et beaucoup, encore aujourd'hui, fustigent ces génériques et le Club Dorothée pour avoir "massacré" nombre d'animés. Pour ma part, je fais partie de ceux qui ont été bercés par cette émission qui a réussi à imposer cette culture japonaise en France quand personne n'y croyait. C'est grâce à eux qu'on a pu découvrir tous ces animés - peu importe dans quel état - et les redécouvrir dans leur version originale plus tard. Donc voilà, tout ça pour dire que ça m'a quand même fait plaisir de voir Bernard Minet en vrai même si je ne compte pas aller au Grand Rex samedi. Et je vous laisse avec les quelques notes de La Chanson des Chevaliers!

video

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...