Les dernières chroniques

Final Fantasy Type-0

mercredi 11 mai 2016

La Passe-Miroir, livre 2 : Les Disparus du Clairdelune

Je vous promets que je voulais être raisonnable et me lancer dans cette lecture après avoir terminé mon mémoire. Vraiment. Mais regardez cette couverture! Comment vouliez-vous que je résiste? Et puis la fin du livre 1 m'avait laissée sur ma faim et je n'avais qu'une hâte : connaître la suite. Je n'aurais jamais pu me concentrer sur autre chose tout en sachant que ce livre était à portée de main et que je ne pouvais pas l'ouvrir! Bref, je l'ai lu et je ne le regrette pas! Cette suite de La Passe-Miroir est à la hauteur du premier. On retrouve les personnages là où on les a laissé et on découvre de plus en plus le vrai visage de la plupart d'entre eux. Du coup, certains restent nous confortent dans l'idée qu'on se faisait d'eux mais d'autres apparaissent réellement sous un nouveau jour, ce qui change complètement la donne. Le mystère concernant les bribes de livres qui parsèment La Passe-Miroir est également en partie levée et, si on a les réponses à beaucoup d'interrogation que le premier tome avait suscité, de nouvelles énigmes aux enjeux encore plus gros viennent s'ajouter à ce qui ne devait être qu'un simple mariage arrangé. Et notre petite Ophélie dans tout ça? Et bien elle n'est plus si petite que ça et j'ai adoré la voir prendre de l'assurance tout en gardant sa sensibilité et ses convictions. C'est décidément un personnage que j'apprécie énormément, mais pas autant que le mystérieux Thorn qui ne cesse de me surprendre au fil des pages.

Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.

Dans ce deuxième livre de La Passe-Miroir, Ophélie fait officiellement son entrée à la cour en tant que fiancée de Thorn et est promue vice-conteuse. Autrement dit, elle doit se produire chaque soir devant un public et raconter un conte d'Anima face à un conteur qui n'hésite pas à utiliser toutes les illusions possibles et imaginables pour rendre son récit attrayant. Quant à Ophélie, elle n'a que sa petite voix pour attirer l'attention. Pourtant, il semblerait que Farouk - l'esprit de famille du Pôle - ait une admiration inexplicable pour cette "fille d'Artémis". Aussi, Ophélie attise-t-elle des réactions souvent paradoxales chez les gens de la cour qui, intérieurement, déteste la fiancée du bâtard, mais ne peuvent le clamer haut et fort devant Farouk. Jusqu'à ce que, égale à elle-même, la demoiselle décide de dire la vérité un soir qu'elle ne se sent pas capable de raconter son histoire éveillant par la même la colère de l'esprit de famille. Après cela, évidemment, plus personne n'a besoin de retenir sa haine contre la jeune fille, ce qui la pousse à s'endurcir. L'évolution d'Ophélie est flagrante dans ce tome, ainsi que celle de sa relation avec Thorn. Les efforts fournis par chacun sont payants mais j'aime la façon dont ils ne tombent pas dans les bras l'un de l'autre (même si des fois, j'avais envie de pousser un peu Ophélie à succomber au charme froid de Thorn!!!).

La première fois que je vous ai vue, je me suis fait une piètre opinion de vous. Je vous croyais sans jugeote et sans caractère, incapable de tenir jusqu'au mariage. Ça restera à jamais la plus grosse erreur de ma vie.

Mais pour que cette évolution ait lieu d'être, il y a évidemment des tonnes de rebondissements et notamment ces fameux disparus du Clairdelune. Et oui, juste quand la famille très nombreuse d'Ophélie décide de débarquer au Pôle pour prendre des nouvelles de la jeune fille, des notables du Pôle commence à disparaître du lieu le plus sécurisé de l'arche : le Clairdelune. Or, ces disparitions ne laissent aucune trace, comme si les victimes s'étaient tout simplement évaporées. Et comme si Ophélie n'en avait pas assez à penser, Farouk lui demande de résoudre cette mystérieuse affaire. Voilà donc notre petite héroïne accompagnée de son écharpe lancée dans une enquête impossible avec, derrière elle, autant de protecteurs que de personnes qui tentent de lui nuire! A travers cette enquête digne de Sherlock Holmes au pays des merveilles, la jeune animiste va nous montrer de quoi elle est capable avec ses dix petits doigts, elle va lever le voile sur certains énergumènes, découvrir des choses incroyables et... ne pourra plus traverser les miroirs. Car elle se ment à elle-même, au sujet de Thorn évidemment! En tout cas, tout cela est palpitant et une fois commencé c'est impossible de s'arrêter! Personnellement, je n'avais qu'une envie : savoir le fin mot de l'histoire. Mais ce deuxième livre se termine encore en cliffhanger et... pas d'autre choix que d'attendre la parution du livre 3!

- Nous vivons dans un monde vraiment énigmatique, dit-elle en protégeant ses lunettes de la main. Je lis toutes sortes d’objets depuis des années et j’ai l’impression de ne rien connaître. Une Terre éclatée en morceaux. Des esprits de famille oublieux. Des Livres indéchiffrables. Vous.
Une lueur traversa les yeux de Thorn, un muscle joua le long de sa mâchoire et, l’espace d’un instant, Ophélie eut la certitude qu’il allait enfin se confier à elle.


Dieu gouverne le monde et il fait des lapsus.

J'arrive à la fin de ma chronique et je me dis que j'ai pas écrit la moitié de ce que j'aurais envie de dire! J'ai vraiment adoré cette lecture mais c'est difficile de décrire tout ce que j'ai pensé et ressenti. Christelle Dabos a vraiment une imagination débordante et son écriture est fluide et agréable. De plus, elle ne laisse rien au hasard et chaque personnage, même celui qui semble le plus insignifiant, joue quand même un rôle déterminant dans cette histoire magique et envoûtante. L'idée des arches est géniale, j'espère qu'on en découvrira d'autres par la suite, les pouvoirs de chaque famille sont bien pensés, les rituels et traditions également. Bref, c'est tout un nouveau monde qui s'ouvre à nous quand on décide de se plonger dans La Passe-Miroir et, pour ma part, je ne regrette pas le voyage!

Ce livre a été lu dans le cadre d'un challenge

Un livre de High-Fantasy
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...