Les dernières chroniques

vendredi 13 mai 2016

Roger et ses humains - Paka / Cyprien Iov

Voilà un ouvrage qui s'est retrouvé entre mes mains par la force des choses : la bibliothécaire me l'a littéralement mis dans les mains afin que je le lise et lui donne mon avis. Pourquoi? Parce qu'elle ne comprenait pas pourquoi ses fils avaient adoré et pas elle. Comme je me situe entre les deux niveau âge, je suppose qu'elle voulait savoir si je faisais encore partie de la tranche qui apprécié ce genre de BD ou si je suis définitivement passée du côté des vieux aigris. Ce n'est qu'une fois arrivée chez moi que je me suis rendue compte qu'il s'agissait de la première BD de Cyprien, le youtubeur. Au moins pour l'histoire en tout cas puisque les dessins sont signés Paka. Du coup, j'avais déjà un pied derrière la ligne des aigris car si, comme tout le monde, j'ai regardé pas mal de vidéo de Cyprien, c'est quelque chose qui m'a passé depuis un certain temps - entre autres parce que j'ai découvert des youtubeurs qui s'adressent plus à mon style d'humour (JDG, Antoine Daniel, LinksTheSun, Mister JDay ou encore Linguisticae pour ne citer qu'eux). Et finalement, avec mes a priori très négatifs sur cette BD, renforcé par l'avis très négatif de ma bibliothécaire, et bien j'ai trouvé Roger et ses humains sympa. Pas génial transcendant mais pas nul non plus. Certaines situations m'ont fait sourire et d'autres moins. Je pense que c'est parce que j'arrive à la limite du public visé, je deviens trop vieille pour comprendre les blagues de nos petites têtes blondes!

Hugo vient de recevoir un androïde. Petit problème, ce robot n'est visiblement pas un cadeau. Double problème, tout le monde semble avoir oublié son anniversaire. Mais s'il n'est pas pour lui, alors que fait ce robot dans son salon ? Pourquoi Roger - le prénom que le robot s'est choisi - lui parle-t-il si mal ? Pourquoi est-il incapable de mentir ? Pourquoi le chat d'Hugo donne-t-il l'impression de vouloir conquérir le monde ? Pourquoi Florence continue-t-elle de rentrer à la maison le soir alors qu'Hugo ne fait rien d'autre que jouer aux jeux vidéo ?

Autant de questions auxquelles répond Roger et ses humains, première bande dessinée scénarisée par le youtubeur Cyprien lov et dessinée par Paka. Un concentré d'humour geek, décalé et cynique.

La rencontre entre Hugo et Roger
Le héros, c'est un mignon androïde qui atterri chez un jeune couple composé de Hugo, un geek qui rêve de créer des jeux vidéo mais qui passe ses journées chez lui à ne rien faire, et de Florence, qui travaille et dont on a du mal à comprendre ce qu'elle trouve vraiment à sa moitié. Pensant qu'il s'agit de son cadeau d'anniversaire, Hugo décide d'appeler ce petit robot Roger, mais il va vite se rendre compte que malgré sa bonne bouille, l'androïde n'est pas si facile à vivre. Au début, on découvre les tendances meurtrières de Roger à travers plusieurs petites histoires courtes, l'occasion aussi de découvrir quelques anecdotes sur la vie de couple et plus particulièrement la vie avec un geek. Mais au fil des pages, un fil rouge va se développer et on va apprendre que Roger, en plus de n'être pas un cadeau d'anniversaire destiné à Hugo, est un robot vraiment très spécial. Du coup, c'est assez agréable à lire car on a quand même envie de savoir ce que va devenir Roger et si, éventuellement, Hugo va finir par trouver un travail avant que Florence finisse par en avoir vraiment marre.
True story
Ce que j'ai apprécié dans la BD, c'est aussi - et peut-être surtout - la qualité de l'objet livre. Le format s'approche plus de celui des comics et je trouve ça plus pratique et plus agréable à lire et à tenir en main que notre format franco-belge habituel. Le papier est de bonne qualité et les couleurs pastels - signées Marie Ecarlat - sont très agréables à l’œil. Les décors minimalistes permettent de se concentrer sur les situations, les quiproquos et les répliques cinglantes de Roger mais les dessins en eux-mêmes ne sont pas folichons. Après, on aime ou on n'aime pas. C'est vrai que j'ai tendance à porter une grande importance aux illustrations dans les BD et les manga (sinon autant lire des romans), et pour le coup c'est sympa - j'aime beaucoup la bouille de Roger - mais sans plus. Beaucoup de critiques évoquent les yeux blancs des personnages, c'est vrai qu'en habituée des manga, j'ai plutôt tendance à préférer les grands yeux expressifs mais pour le coup, ça ne m'a pas gênée plus que ça car les expressions du visages sont plutôt bien travaillées et, justement, on retrouve quelques détails qui rappellent les codes graphiques du manga (comme les gouttes sur les visages des personnages pour marquer la peur ou le malaise). 

Sacré Roger

Au final, Roger et ses humains a été une lecture agréable, ni plus ni moins. Le robot est attachant, les personnages aussi. Certaines situations sont très drôles, d'autres beaucoup moins. Et je pense, comme je l'ai dit au début, que c'est une question de génération et de centre d'intérêt. Quelqu'un qui n'est pas du tout geek pourra apprécier certaines situations de la vie de couple mais toutes les vannes jeux vidéo lui passeront au-dessus de la tête par exemple. Et vice-versa. Bref, une lecture que je ne peux ni conseiller, ni déconseiller mais que je suis contente d'avoir faites car j'ai réussi à passer au-delà de mes a priori même si c'était de manière un peu forcée. 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...