Les dernières chroniques

vendredi 8 juillet 2016

[Série TV] Lost - Saison 1


Depuis quelques temps, l'idée de revisionner la série Lost me trottait dans la tête et j'ai finalement réussi à convaincre Chéri de se lancer dans l'aventure avec moi! Pour ma part, j'avais regardé les quatre premières saisons à l'époque de la sortie de la série, et lui seulement les deux premières. Mon but était donc, d'une part, de venir à bout des six saisons pour comprendre ce qui se trame réellement sur cette île et, d'autre part, de faire des liens plus aboutis entre les événements avec le recul et ce que je savais déjà de l'histoire. Et on a beau dire qu'au bout d'un moment, la série part dans tous les sens (ce que je vérifierai quand j'y serai), la première saison de Lost est juste énorme et est, pour moi, la base de tout ce qui se fait en matière de série aujourd'hui.

Le vol 815 de la compagnie Oceanic Airlines, reliant Sydney à Los Angeles, explose en plein vol au-dessus d'une île du Pacifique non répertoriée sur les cartes. Le cockpit, l'avant ainsi que la queue de l'appareil tombent en des endroits différents de l'île, où les survivants vont apprendre à cohabiter et survivre. Dès les premiers jours, ils se rendent compte qu'ils ne sont pas seuls sur ce bout de terre, qui est le théâtre d’événements étranges : activité magnétique intense, apparitions de revenants, monstre inconnu rôdant dans la jungle ou encore indigènes hostiles surnommés "les Autres"...


Le début de l'histoire, tout le monde le connait : les rescapés d'un crash d'avion tentent de survivre sur une île qui apparaît de plus en plus étrange et mystérieuse au fil des épisodes. Mais dans la première saison, on apprend surtout à faire connaissance avec les personnages importants : on découvre le rôle qu'ils vont jouer sur l'île et cela est lié aux événements de leur vie avant le crash. On apprend donc ce qu'ils sont réellement à travers des flashbacks importants à plus d'un titre. Non seulement, les personnages nous apparaissent sous un jour nouveau mais en plus, on s'aperçoit vite qu'ils sont tous liés d'une manière ou d'une autre. Hasard ou coïncidence? La première saison ne donne pas énormément de réponses mais, au contraire, pose les questions qui ne vont cesser d'occuper l'esprit du spectateur tout au long de la série.

Lost, c'est une de ces séries où les personnages sont nombreux, avec de fortes personnalités. Chacun est donc susceptibles de s'identifier à l'un d'eux ou tout au moins d'avoir ses chouchous. Comme à mon habitude, ce n'est pas le héros que j'apprécie le plus. Jack est un peu trop surfait à mon goût et j'aurais plutôt tendance à m'intéresser au bad boy de service : Sawyer. Ce que j'aime chez lui, c'est la complexité de sa personnalité, et son humour à toute épreuve. Il joue le méchant mais ce n'est qu'une façade et c'est ce que nous aide à comprendre les flashbacks. J'aime bien Charlie, Hurley et Sayid. Et je me rends compte qu'il n'y a pas vraiment de personnage féminin que j'apprécie. Claire et Shannon me tapent sur le système, et Kate est un peu trop indécise. A la limite, j'aime bien Sun... Quant au personnage qui m'énerve le plus, c'est sans hésitation Michael. Après, il y en a qui me laissent perplexes, genre John Locke...

Trop de sexitude *bave*

Finalement, cette saison ne nous apprend pas grand-chose sur l'île. Elle se concentre sur les personnages mais il fallait au moins ça pour comprendre la complexité de chacun d'eux. J'avoue que j'aurais aimé que Boone reste un peu plus longtemps dans la série, c'est un personnage que j'appréciais beaucoup. Mais il est quand même à l'origine d'une des découvertes majeures de cette saison : la fameuse trappe que les rescapés parviennent à ouvrir à la toute fin. Je me rappelle à l'époque, j'avais du attendre la diffusion de la deuxième saison pour savoir ce qui se cachait à l'intérieur... l'attente m'avait parue sans fin! Quoi qu'il en soit, Lost a vraiment posé les bases de la série TV telle que nous la connaissons aujourd'hui. Ce jeu de flashbacks censé nous faire comprendre la personnalité des personnages est aujourd'hui exploité dans la plupart des séries. Ne serait-ce que récemment, le procédé a été utilisé dans Orange is the New Black, et de manière encore plus en rapport avec Lost, dans Arrow. Sauf qu'au lieu d'être sur une île et d'avoir des souvenirs de sa vie avant le crash, Oliver Queen revient à la vie normale et a des flashbacks de sa vie sur l'île de Lian Yu après que son bateau s'y soit échoué...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...