Les dernières chroniques

lundi 30 mai 2016

[1, 2, 3... Lundi Melodies] 6 - Vent

Rendez-vous musical hebdomadaire initié par Karsatag et La fabrique à sourires
et repris par PotitPanda.

Bonjour ami(e)s mélomanes!

Un nouvelle semaine de 1, 2, 3... Lundi Mélodies imaginé par Karsatag et La fabrique à sourire et repris depuis aujourd'hui même par Monsieur Panda! Le principe est assez simple : chaque semaine, un mot est proposé et nous devons faire une playlist des chansons auxquelles il nous fait penser.

Cette semaine, le thème est VENT 


Petit changement de politique cette semaine : je ne me limite plus à 3 chansons pour ce rendez-vous! J'aime bien quand les choses sont carrées, mais mon obsession m'empêche de partager tout ce que je voudrais avec vous. Aussi, cette semaine, je vais vous présenter autant de chanson que j'en ai envie :)

Je vous laisse découvrir ma sélection!

She's like the wind, Patrick Swayze (1987)
She's like the wind through my dreams
She rides the night next to me
She leads me through moonlight
Only to burn me with the sun

Je laisse le vent emporter tout, Mylène Farmer (1995)

Je laisse le vent emporter tout
Laisse le vent prendre soin de tout
Je laisse le vent emporter tout
Laisse le vent prendre soin de nous

Je t'emmène au vent, Louise Attaque (1997)

Allez viens, j't'emmène au vent,
Je t'emmène au dessus des gens,
Et je voudrais que tu te rappelles,
Notre amour est éternel et pas
Artificiel

Le Vent nous portera, Noir Désir (2001)

Le vent l'emportera
Tout disparaîtra
Le vent nous portera

Mistral Gagnant, Renaud (1985)

Et entendre ton rire s'envoler aussi haut
Que s'envolent les cris des oiseaux
Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie et l'aimer même si
Le temps est assassin et emporte avec lui
Les rires des enfants et les mistral gagnants 

L'air du vent, Native (1995)

Entends-tu le chant d'espoir du loup qui meurt d'amour
Les pleurs des chats sauvages au petit jour
Entends-tu chanter les esprits de la montagne
Peux-tu peindre aux milles couleurs l'air du vent
Peux-tu peindre aux milles couleurs l'air du vent

Wind, Akeboshi (2002)

Cultivate your hunger before you idealize
Motivate your anger, to make them all realize
Climbing the mountain, never coming down
Break into the contents, never falling down

Bonus - L'Aventurier, Indochine (1982)

Et soudain surgit face au vent
Le vrai héros de tous les temps
Bob Morane contre tout chacal
L'aventurier contre tout guerrier
Bob Morane contre tout chacal
L'aventurier contre tout guerrier



N'hésitez à participer à ce RDV musical
en cliquant ici!

dimanche 29 mai 2016

In My Mailbox [29]

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. L'idée est maintenant reprise en France par Lire ou Mourir. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés.

Coucou mes petits chats!

Tout d'abord, j'espère que vous allez bien et que vous n'avez pas trop été touchés par les intempéries! Par chez moi, le temps est déprimant mais au moins, il ne me laisse pas le loisir d'avoir envie d'aller me balader au lieu de bosser! D'ailleurs, je m'excuse de mon manque de présence ici et sur vos blogs, mais promis dans deux semaines, je reprends du service!

Je participe néanmoins à ce rendez-vous dominical pour donner signe de vie, et parce que c'est plus rapide à rédiger qu'une chronique. Donc tout d'abord, j'ai reçu l'ouvrage Villas de Biarritz grâce à Masse Critique. Il s'agit d'un livre de photographie avec l'histoire de 40 des plus majestueuses villas de cette belle ville qu'est Biarritz. C'est un élan de nostalgie qui m'a fait cocher la case, et j'ai hâte de retourner faire un tour au Pays Basque à travers les belles photos d'Aurore Lucas!



Ensuite, je me prépare déjà à combler l'étrange sentiment de vide qui va sûrement s'emparer de moi quand j'en aurais fini avec mon mémoire. Je sais par avance que je vais me sentir vide car je n'aurai plus aucune obligation. Et quoi de mieux pour parer à ça que des romans légers, qui fleurent bon l'été? Pour ça, rien de mieux que la suite de la saga Les Filles au Chocolat de Cathy Cassidy avec le tome 3, Coeur Mandarine, et le tome 4, Coeur Coco tout droit arrivés de ma petite bibliothèque!



 
Et vous, qu'est-ce que votre Mailbox vous a réservé de beau?

lundi 23 mai 2016

[1, 2, 3... Lundi Melodies] 6 - Lune

Rendez-vous musical hebdomadaire initié par Karsatag et La fabrique à sourires
et repris par PotitPanda.

Bonjour ami(e)s mélomanes!

Un nouvelle semaine de 1, 2, 3... Lundi Mélodies imaginé par Karsatag et La fabrique à sourire et repris depuis aujourd'hui même par Monsieur Panda! Le principe est assez simple : chaque semaine, un mot est proposé et nous devons faire une playlist des chansons auxquelles il nous fait penser.

Cette semaine, le thème est LUNE 


Cette semaine, le thème m'a fait penser à des musiques très variées! Je pense que c'est la première fois que je pioche dans des registres aussi différents. Tout d'abord, la Lune m'a forcément fait penser à mon dessin animé japonais : Sailor Moon et son opening Moonlight Densetsu. Ensuite, un groupe de pop des années 90 que j'adore, Savage Garden et leur célèbre To the moon and back. Enfin, du classique avec le Clair de lune de Debussy.

Et que serait ce rendez-vous sans le bonus Indochine? Surtout quand il s'agit de l'une de leurs plus célèbres chansons, j'ai nommé J'ai demandé à la lune! Pour ceux qui ne savent pas, le morceaux a été écrit et composé par le leader du groupe Mickey 3D en 1994! Et pour l'album Paradize, Nicola Sirkis a fait appel à plusieurs artistes pour écrire ses textes.

1 - Moonlight Densetsu, DALI (1992)
GOMEN NE sunao ja nakute
yume no naka nara ieru
shikou kairo wa SHO-TO sunzen
ima sugu aitai yo
nakitaku naru you na moonlight
denwa mo dekinai midnight
datte junjou doushiyou
HA-TO wa mangekyou


2 - To the moon and back, Savage Garden (1997)

I would fly to the moon & back if
you'll be...
If you'll be my baby
Got a ticket for a world where we
belong
So would you be my baby?


3 - Clair de lune, Debussy (1890)




Bonus - J'ai demandé à la lune, Indochine (2002)

J'ai demandé à  la lune
Si tu voulais encore de moi
Elle m'a dit "j'ai pas l'habitude
De m'occuper des cas comme ça"
Et toi et moi
On était tellement sûr
Et on se disait quelques fois
Que c'était juste une aventure
Et que ça ne durerait pas


Thème de la semaine prochaine : VENT

N'hésitez à participer à ce RDV musical
en cliquant ici!

mardi 17 mai 2016

Top Ten Tuesday [31] - Les 10 critères principaux qui font qu'un blog est attrayant et qui vous donnent le goût d'y retourner

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog de Iani, puis sur celui de Froggy!

Les 10 critères principaux qui font qu'un blog est attrayant et qui vous donnent le goût d'y retourner


Cette semaine, un Top Ten un peu différent. Et du coup, quand ça change ça me perturbe! D'autant plus que je ne suis pas sûre d'avoir autant de critères pour retourner sur un blog... Mais voyons ce que ça donne quand même!

1 - Le sujet du blog
2 - Les affinités avec la personne
3 - La clarté du design
4 - La facilité de navigation
5 - La pertinence des articles (avis constructifs)
6 - Le style d'écriture
7 - La lisibilité (orthographe)
8 - La fréquence de publication
9 - La plateforme du blog
10 - Gros plus si ça parle de manga




Bon bah voilà, finalement je suis arrivée à 10! Mais je pense que les deux premiers critères sont les plus importants à mes yeux. Le reste c'est du bonus, sachant qu'en général mes affinités avec une personnes englobent une grosse partie du reste de mes critères.

lundi 16 mai 2016

[1, 2, 3...Lundi Melodies] 5 - Soleil

Rendez-vous musical hebdomadaire initié par Karsatag et La fabrique à sourires
et repris par PotitPanda.

Bonjour ami(e)s mélomanes!

Cette semaine c'est le retour du 1, 2, 3... Lundi Mélodies imaginé par Karsatag et La fabrique à sourire et repris depuis aujourd'hui même par Monsieur Panda! Le principe est assez simple : chaque semaine, un mot est proposé et nous devons faire une playlist des chansons auxquelles il nous fait penser.

Cette semaine, le thème est SOLEIL 



Bizarrement, je n'ai cette fois pensé qu'à des titres en anglais, donc avec le mot "sun" qui se rapprochent beaucoup plus du style musical que j'écoute. En effet, Mika, 30 Secondes to Mars et Placebo sont des artistes que j'écoute en boucle et que j'adore (je vais d'ailleurs voir le concert de Placebo en Novembre à l'AccorHotels Arena - anciennement Bercy). Evidemment, j'ai pensé à des titres français mais qui ne sont pas représentatifs de mes propres goûts.

Et comme toujours, le bonus Indochine avec la chanson Traffic Girl qui évoque la condition des jeunes filles qui gèrent la circulation routière en Corée du Nord, et ce par tous les temps et même quand il n'y a personne. J'ai vu un reportage sur le sujet et si, dit comme ça, ça parait léger, les conditions sont en fait vraiment scandaleuses...

1 - Staring at the Sun, Mika (2015)
"Here I stand staring at the sun
Distant land, staring at the sun
You're not there but we share the same one
Miles apart, staring at the sun
Distant talks, staring at the sun
One thing's true, just like you
There's only one"


2 - 100 Suns, 30 Seconds to Mars (2009)

I believe in nothing
One hundred suns until we part
I believe in nothing
Not in sin and not in God

I believe in nothing
Not in peace and not in war
I believe in nothing
But the truth in who we are


3 - Battle for the Sun, Placebo (2009)

I, I, I, will battle for the sun, sun, sun.
And I, I, I wont stop until I'm done, done, done.
You, you, you are getting in the way, way, way.
And I, I, I have nothing left to say, say, say.


Bonus - Traffic Girl, Indochine (2009)

Je vois le soleil qui se dessine
Comme un fantôme sans vie, sans voix
Une ombre écrasée qui prend racine
Et calque ses pas sur tes pas
Gracile et rêveuse, impassible
Et pourtant plus personne n'y croit
Personne n'y croit
Plus personne n'y croit

Et sous le soleil qui scintille
De plus en plus chaud, tu restes là
Et bientôt tu perds l'équilibre
Puis tu t'écrases de haut en bas
Comme dans ce monde invisible
Comme le monde tu sais
Tu ne te relèveras pas
Tu ne te relèveras pas


Thème de la semaine prochaine : LUNE

N'hésitez à participer à ce RDV musical
en cliquant ici!

C'est Lundi, que faites-vous? [49]

Rendez vous initié par Mallou et repris par Galleane.

Coucou les Loulous!

On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :
1. Qu'ai-je lu/vu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire/regarder en ce moment?
3. Que vais-je lire/regarder ensuite ?


La semaine dernière, j'ai lu...

Je suis plutôt contente de ma semaine! Comme vous pouvez le constater, j'ai enfin terminé Le Tour du monde en 80 jours, et je l'ai même lu en BD! Bon, le livre est évidemment beaucoup mieux que la BD mais je vous parlerai de tout ça bientôt.



 En revanche, j'aime toujours autant l'adaptation de Sans famille par Yann Dégruel. Ses dessins sont vraiment beaux et il ne manque pas grand-chose par rapport à l'oeuvre originale.



Enfin, Les Enfants de la Baleine continue de trôner dans mes coups de coeur manga et le livre sur l'origine, l'histoire et l'influence du manga par Chrysoline Canivet-Fovez est vraiment très instructif et abordable!

Et j'ai vu...
[risque de spoilers]

THE BIG BANG THEORY S9, 1-5

Côté séries, j'ai commencé la saison 9 de The Big Bang Theory! La fin de la saison précédent m'avait brisé le cœur car après avoir enfin avoué son amour à Amy, Sheldon s'est fait larguer. Il faut dire qu'il ne doit pas être facile à vivre même si j'adore vraiment ce personnage! Mais pour l'instant, les 5 épisodes que j'ai vu ne laissent pas entendre une réconciliation. Cela dit, je trouve ça trop mignon que Sheldon soit jaloux ^.^ Pour l'instant l'intrigue tourne surtout autour du couple SHAMY, et du mariage de Penny et Leonard à Las Vegas. Mais vont-ils un jour vivre ensemble?


THE FLASH S2, 21

Côté DC, je trouve que The Flash continue toujours de tourner un peu en rond. Le rythme de ces derniers épisodes est beaucoup plus lent, ce que je trouve fort dommage. Ça devient un peu trop WTF avec Barry qui perd sa vitesse, puis qui meurt mais qu'en fait il est pas mort et qu'il retrouve sa vitesse... Sans parler de la "speedforce" qui serait une entité dotée d'intelligence? Et l'éternel discours niais entre Barry et Iris (oui j'aime pas Iris!)...


ARROW S4, 21

En revanche, chez Oliver Queen l'épisode 21 de la saison 4 fait avancer pas mal les choses. Dans Arrow, tout s'accélère et les protagonistes sont obligés de faire des choix vraiment pas évidents. Je suis toujours aussi fan de Felicity et j'ai adoré la relation entre sa mère et Quentin Lance. Ce que j'apprécie aussi dans cette série, c'est que malgré la tournure dramatique que prennent les événements, il y a toujours une touche d'humour et d'autodérision rafraîchissante.


LEGENDS OF TOMORROW S1, 15

Et chez nos Legends of tomorrow, est-ce que je veux vraiment en parler? Cet épisode m'a montré à la fois ce que j'attendais le plus et ce que je ne voulais pour rien au monde! Je n'en dis pas plus mais juste, POURQUOI?


GAME OF THRONES S6, 3

Evidemment, je continue Game of Thrones avec une saison dans laquelle chaque épisode nous réserve son lot de surprise! Il y a des choses dont j'étais sûre, et des théories lues il y a longtemps qui commencent à prendre forme. J'adore le fait de découvrir le passé de Ned Stark via les visions de Bran, je sens que ça va nous réserver pas mal de surprises. J'ai hâte aussi de savoir ce que va advenir la Garde de nuit et j'ai été contente de retrouver certains personnages qu'on n'avait pas vu depuis longtemps. Bref, en résumé, vivement ce soir!


THE BLACKLIST S3, 1-4

Et avec la fin de la plupart des séries qui approche, avec la Chéri on a décidé de continuer nos séries un peu mise de côté. On a commencé par la saison 3 de The Blacklist. J'avoue que je me rappelle vaguement de ce qui s'est passé dans la saison précédente mais ça n'entache pas vraiment ma compréhension de la suite. Je ne suis pas très séries policières mais j'aime bien celle-ci car il y a un fil rouge plus présent que dans les séries type Les Experts ou NCIS par exemple. Lizzie est en cavale avec Red, ses ex-collègues du FBI la recherche et, pour mon plus grand plaisir, son ex-mari semble vouloir l'aider. C'était un enfoiré mais, damn it, qu'est-ce qu'il est beau! James Spader est toujours aussi classe, par contre je suis beaucoup moins convaincue par la chevelure blonde de l'ex-agent Keen...

En ce moment, je lis...

J'avoue, je n'ai pas eu le courage de me lancer dans un roman. Alors entre deux séances de rédaction intense, je lis quelques pages de ce manga des Trois Mousquetaires finalement assez intéressant. Les éditions Nobi Nobi ont des adaptations de grands classiques bien plus intéressantes que Soleil pour le coup...

Ensuite je lirai...
 

Du coup, on prend les même et on recommence! J'espère que j'aurais la motivation de venir à bout du Stendhal, et bizarrement je m'inquiète beaucoup moins pour le Tsubasa WoRLD CHRoNiCLE ^.^

Et j'irai voir...

Le tout dernier X-Men Apolypse que je ne raterais pour rien au monde! La raison? Je suis amoureuse de James McAvoy, même chauve! Et je suis aussi amoureuse de Jennifer Lawrence! Et puis j'ai bien envie de voir Sophie Turner, alias Sansa, ailleurs que dans Game of Thrones... Voilà au moins trois bonnes raisons de faire le déplacement, en plus de ma passion pour les super-héros!


Et vous, vous avez lu/vu quoi de beau la semaine dernière? 

dimanche 15 mai 2016

In My Mailbox [28]

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. L'idée est maintenant reprise en France par Lire ou Mourir. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés.

Coucou mes poissons!

Comment allez-vous aujourd'hui? De mon côté, je suis toujours stressée par mes études et la suite des événements mais le retour du soleil me donne la patate!

Durant la semaine écoulée, je n'ai fait qu'un seul et unique achat qui s'est avéré très utile et intéressant pour mon mémoire, mais aussi très facile et agréable à lire! Je l'ai terminé en même pas 2 jours et j'ai appris plein de choses : Le Manga. L'origine, l'histoire et l'influence par Chrysoline Canivet-Fovez. 



Par contre, j'ai fait un petit tour dans la cabine Livres Libres qui a été plutôt fructueux, surtout côté classiques avec du Victor Hugo, du Maupassant, du Voltaire, du Anouilh et du Mauriac! 




Et pour finir, j'ai aussi trouvé un roman qui me tentait beaucoup : La Couleur de l'eau de Kerry Hudson. J'aime beaucoup le titre - mon élément a toujours été l'eau - mais aussi la couverture!

 
Et vous, qu'est-ce que votre Mailbox vous a réservé de beau?

vendredi 13 mai 2016

Roger et ses humains - Paka / Cyprien Iov

Voilà un ouvrage qui s'est retrouvé entre mes mains par la force des choses : la bibliothécaire me l'a littéralement mis dans les mains afin que je le lise et lui donne mon avis. Pourquoi? Parce qu'elle ne comprenait pas pourquoi ses fils avaient adoré et pas elle. Comme je me situe entre les deux niveau âge, je suppose qu'elle voulait savoir si je faisais encore partie de la tranche qui apprécié ce genre de BD ou si je suis définitivement passée du côté des vieux aigris. Ce n'est qu'une fois arrivée chez moi que je me suis rendue compte qu'il s'agissait de la première BD de Cyprien, le youtubeur. Au moins pour l'histoire en tout cas puisque les dessins sont signés Paka. Du coup, j'avais déjà un pied derrière la ligne des aigris car si, comme tout le monde, j'ai regardé pas mal de vidéo de Cyprien, c'est quelque chose qui m'a passé depuis un certain temps - entre autres parce que j'ai découvert des youtubeurs qui s'adressent plus à mon style d'humour (JDG, Antoine Daniel, LinksTheSun, Mister JDay ou encore Linguisticae pour ne citer qu'eux). Et finalement, avec mes a priori très négatifs sur cette BD, renforcé par l'avis très négatif de ma bibliothécaire, et bien j'ai trouvé Roger et ses humains sympa. Pas génial transcendant mais pas nul non plus. Certaines situations m'ont fait sourire et d'autres moins. Je pense que c'est parce que j'arrive à la limite du public visé, je deviens trop vieille pour comprendre les blagues de nos petites têtes blondes!

Hugo vient de recevoir un androïde. Petit problème, ce robot n'est visiblement pas un cadeau. Double problème, tout le monde semble avoir oublié son anniversaire. Mais s'il n'est pas pour lui, alors que fait ce robot dans son salon ? Pourquoi Roger - le prénom que le robot s'est choisi - lui parle-t-il si mal ? Pourquoi est-il incapable de mentir ? Pourquoi le chat d'Hugo donne-t-il l'impression de vouloir conquérir le monde ? Pourquoi Florence continue-t-elle de rentrer à la maison le soir alors qu'Hugo ne fait rien d'autre que jouer aux jeux vidéo ?

Autant de questions auxquelles répond Roger et ses humains, première bande dessinée scénarisée par le youtubeur Cyprien lov et dessinée par Paka. Un concentré d'humour geek, décalé et cynique.

La rencontre entre Hugo et Roger
Le héros, c'est un mignon androïde qui atterri chez un jeune couple composé de Hugo, un geek qui rêve de créer des jeux vidéo mais qui passe ses journées chez lui à ne rien faire, et de Florence, qui travaille et dont on a du mal à comprendre ce qu'elle trouve vraiment à sa moitié. Pensant qu'il s'agit de son cadeau d'anniversaire, Hugo décide d'appeler ce petit robot Roger, mais il va vite se rendre compte que malgré sa bonne bouille, l'androïde n'est pas si facile à vivre. Au début, on découvre les tendances meurtrières de Roger à travers plusieurs petites histoires courtes, l'occasion aussi de découvrir quelques anecdotes sur la vie de couple et plus particulièrement la vie avec un geek. Mais au fil des pages, un fil rouge va se développer et on va apprendre que Roger, en plus de n'être pas un cadeau d'anniversaire destiné à Hugo, est un robot vraiment très spécial. Du coup, c'est assez agréable à lire car on a quand même envie de savoir ce que va devenir Roger et si, éventuellement, Hugo va finir par trouver un travail avant que Florence finisse par en avoir vraiment marre.
True story
Ce que j'ai apprécié dans la BD, c'est aussi - et peut-être surtout - la qualité de l'objet livre. Le format s'approche plus de celui des comics et je trouve ça plus pratique et plus agréable à lire et à tenir en main que notre format franco-belge habituel. Le papier est de bonne qualité et les couleurs pastels - signées Marie Ecarlat - sont très agréables à l’œil. Les décors minimalistes permettent de se concentrer sur les situations, les quiproquos et les répliques cinglantes de Roger mais les dessins en eux-mêmes ne sont pas folichons. Après, on aime ou on n'aime pas. C'est vrai que j'ai tendance à porter une grande importance aux illustrations dans les BD et les manga (sinon autant lire des romans), et pour le coup c'est sympa - j'aime beaucoup la bouille de Roger - mais sans plus. Beaucoup de critiques évoquent les yeux blancs des personnages, c'est vrai qu'en habituée des manga, j'ai plutôt tendance à préférer les grands yeux expressifs mais pour le coup, ça ne m'a pas gênée plus que ça car les expressions du visages sont plutôt bien travaillées et, justement, on retrouve quelques détails qui rappellent les codes graphiques du manga (comme les gouttes sur les visages des personnages pour marquer la peur ou le malaise). 

Sacré Roger

Au final, Roger et ses humains a été une lecture agréable, ni plus ni moins. Le robot est attachant, les personnages aussi. Certaines situations sont très drôles, d'autres beaucoup moins. Et je pense, comme je l'ai dit au début, que c'est une question de génération et de centre d'intérêt. Quelqu'un qui n'est pas du tout geek pourra apprécier certaines situations de la vie de couple mais toutes les vannes jeux vidéo lui passeront au-dessus de la tête par exemple. Et vice-versa. Bref, une lecture que je ne peux ni conseiller, ni déconseiller mais que je suis contente d'avoir faites car j'ai réussi à passer au-delà de mes a priori même si c'était de manière un peu forcée. 

jeudi 12 mai 2016

[#leFilmDeLaSemaine] 15 - Captain America : Civil War


J'ai beau essayer de me diversifier, j'en reviens toujours aux super-héros! Après ma déception face à Batman V. Superman, j'attendais Civil War avec impatience. Je suis littéralement amoureuse de Tony Stark, je ne pouvais donc pas rater son retour sur grand écran. Aussi, dès l'annonce du film, c'était clair que j'étais Team IronMan! Pourtant... pourtant... Bucky Barnes, alias le Soldat de l'Hiver, est arrivé. Si beau, si mystérieux... Mon petit cœur a fondu face à ce personnage dans Captain America : Le Soldat de l'Hiver. Du coup, impossible de rejoindre une Team, mais je reviendrai sur la raison tout à l'heure. En tout cas, une chose est sûre : j'ai adoré ce film! J'ai passé un excellent moment, j'en ai pris plein les mirettes et je suis ressortie de la salle avec une seule envie : la suite, right now!

[risque de spoilers]


Comment ne pas tomber sous le charme?
Steve Rogers est désormais à la tête des Avengers, dont la mission est de protéger l'humanité. À la suite d'une de leurs interventions qui a causé d'importants dégâts collatéraux, le gouvernement décide de mettre en place un organisme de commandement et de supervision. 
Cette nouvelle donne provoque une scission au sein de l'équipe : Steve Rogers reste attaché à sa liberté de s'engager sans ingérence gouvernementale, tandis que d'autres se rangent derrière Tony Stark, qui contre toute attente, décide de se soumettre au gouvernement...

Captain America : Civil War se déroule directement après Captain America : Le Soldat de l'Hiver. On y retrouve donc Steve Rogers accompagné des Avengers qui tente, tant bien que mal, de faire régner l'ordre. Mais il mène un combat plus personnel : il est toujours à la recherche de son ami d'enfance, (le beau) Bucky Barnes (quoi, j'en fait trop?), qui a été manipulé par les russes et qui a disparu après le combat du film précédent. Sauf que lors d'une intervention de routine, le combat entre les Avengers et les méchants se terminent mal : un bâtiment est détruit causant la mort d'une grande partie de ses occupants. La question qui se pose alors est la suivante : doit-on laisser ces super-héros agir à leur propre guise? S'ils empêchent effectivement de grandes catastrophes, ils sont aussi la cause de beaucoup de morts... Les nations se réunissent alors dans le but de prendre des accords afin d'encadrer les actions  de ces surhommes. Et c'est là que les choses deviennent intéressantes puisque d'un côté, le légendaire bad boy, Tony Stark, est prêt à signer ce traité, alors que le héros national préfère agir tel un hors-la-loi mais en adéquation avec sa conscience.

Mais derrière le refus de Captain America de signer cet accord se cache évidemment une autre raison. Les autorités qui sont à la recherche du Soldat de l'Hiver ne le laisseront pas quand bien même il n'agissait pas selon sa propre volonté et Steve n'a qu'une idée en tête : sauver son ami. Cette séparation entre les deux héros principaux des Avengers crée évidemment une dichotomie au sein même de l'organisation puisque certains se rangeront du côté de Tony Stark et d'autres du côté de Steve Rogers. Ce que j'ai apprécié dans ce film, c'est d'une part que les héros évoluent à contre-emploi (surtout Tony Stark qui gagne en profondeur) mais aussi que le choix des équipes ne se fait pas que par affinité. C'est aussi l'occasion de revoir certains héros tels que Ant-Man que j'avais adoré ou encore Hawkeye, mais aussi découvrir un nouveau personnage, Black Panther, ou encore le nouveau nouveau tout sorti du berceau Spidey! Bref, le film fait un peu étalage de super-héros mais c'est beaucoup mieux amené et travaillé que dans Batman V. Superman.


Du coup, côté scénario rien à redire. Côté visuel, Marvel est toujours au top et les scènes d'action en mettent vraiment plein la vue. Ça part dans tous les sens, c'est violent, c'est émouvant (car oui, voir Hawkeye et Black Widow se battre, c'est triste), c'est aussi drôle grâce à l'intervention de super-héros à l'humour désopilant (Ant-Man, mais aussi Spiderman qui est naïvement comique) et ça pose évidemment pas mal de questions qu'on retrouvait dans l'homologue DC Comics de ce film mais que j'ai trouvé ici beaucoup mieux gérées et suggérées. Et surtout, le film est grave mais ne perd en rien sa touche d'humour et de légèreté et je pense que c'est ce que j'apprécie le plus chez Marvel, en tout cas concernant leurs films (je précisé une fois de plus que côté séries, je suis plutôt Team DC).

Naaaoooon , ne vous battez pas :(
Du coup, est-ce bien la peine de préciser que Captain America : Civil War a été un coup de cœur? Pourtant, c'était pas gagné car je n'avais pas aimé le premier film et je ne suis pas fan du personnage en lui-même. Mais force est de constater qu'une fois de plus, Marvel a su relever le défi de faire un film qui séduira autant les inconditionnels des comics (dont je ne fais pas partie) que les novices qui découvrent ces super-héros à travers les films. Avec une vraie mention spéciale à Robert Downey Jr. dont le personnage ne cesse d'évoluer et qui reste toujours à la hauteur du caractère changeant de Tony Stark. 


Film vu dans le cadre du challenge
(vu le 06/05/2016)
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...