Les dernières chroniques

mercredi 31 mai 2017

Pirates des Caraïbes : la vengeance de Salazar


Une copine en détresse a besoin de se changer les idées, et hop, en avant pour une séance cinéma improvisée! Vu l'heure tardive, on est allées voir ce qu'on a pu : le tout dernier opus de Pirates des Caraïbes, sous-titré La Vengeance de Salazar, le tout en version française car on est arrivées 15 minutes trop tard pour la version originale! Bref, autant vous dire que je n'étais absolument pas préparée à aller voir ce film, d'autant plus que j'ai vu les trois premiers opus il y a fort longtemps (donc j'ai oublié beaucoup de choses) et que je n'ai pas vu le quatrième (donc j'ai sûrement raté certaines choses). Et pourtant, j'ai quand même passé un très bon moment et je me demande ce qu'il pouvait bien y avoir dans La Fontaine de Jouvence car je n'ai pas l'impression qu'il me manquait grand-chose pour comprendre l'intrigue.

Les temps sont durs pour le Capitaine Jack, et le destin semble même vouloir s’acharner lorsqu’un redoutable équipage fantôme mené par son vieil ennemi, le terrifiant Capitaine Salazar, s’échappe du Triangle du Diable pour anéantir tous les flibustiers écumant les flots… Sparrow compris ! Le seul espoir de survie du Capitaine Jack est de retrouver le légendaire Trident de Poséidon, qui donne à celui qui le détient tout pouvoir sur les mers et les océans. Mais pour cela, il doit forger une alliance précaire avec Carina Smyth, une astronome aussi belle que brillante, et Henry, un jeune marin de la Royal Navy au caractère bien trempé. À la barre du Dying Gull, un minable petit rafiot, Sparrow va tout entreprendre pour contrer ses revers de fortune, mais aussi sauver sa vie face au plus implacable ennemi qu’il ait jamais eu à affronter…


Le film renoue dès le départ avec ce qui avait fait le succès des premiers : l'ambiance et les personnages. Evidemment, Will Turner et Elizabeth Swann ne sont plus en mesure de porter l'histoire. Mais c'est au tour de leur fils Henry, interprété par Brenton Thwaites (à qui on ne peut nier un petit air de ressemblance avec son papa cinématographique), de prendre le relais et de  vivre de folles aventures aux côtés d'un Jack Sparrow égal à lui-même : complètement fou mais tellement attachant! Comme chacun sait, Will Turner est maintenant prisonnier d'une malédiction qui le condamne à rester sur le "Hollandais volant". Malédiction qu'Henry refuse d'accepter les bras croisés. Il décide alors de partir à la recherche du Trident de Poséidon qui, selon la légende, aurait le pouvoir de briser toutes les malédictions des océans, celle de son père y compris. Et pour cela, il a besoin de Jack Sparrow... et d'une carte mystérieuse possédée par une belle astronome putative!



L'autre bonne surprise du film, c'est la présence de Javier Bardem dans le rôle du grand méchant : Salazar. C'est un acteur que j'ai souvent vu dans des rôles d'amant ténébreux et sexy (Mange, prie, aime et Vicky Cristina Barcelona) ou des rôles dramatiques (Mar adentro) mais jamais dans un rôle de méchant et encore moins dans un film aussi peu sérieux! Comme quoi, ce monsieur peut tout jouer tant il est charismatique; Ici, il faut dire qu'il est bien aidé par les effets spéciaux qui rendent Salazar vraiment sombre et inquiétant par rapport au reste du film qui est très souvent léger et décalé.

D'ailleurs les effets spéciaux apportent un vrai plus à ce film car ils sont vraiment impressionnants, qu'il s'agisse de l'animation de Salazar et de ses hommes ou des batailles navales, et offrent des moments incroyables qui amènent au film une fraîcheur et un humour qui fait du bien! Je pense notamment à la scène du braquage de banque que j'ai juste trouvé énorme, mais également les attaques du bateau de Salazar sur les autres bateaux qu'il croise. Et je ne pourrais pas boucler cet article sans parler de l'immense joie que m'a procuré le fait de voir Jack Sparrow (et donc Johnny Depp) dans sa jeunesse. J'ai eu l'impression de revenir 20 ans en arrière...


Au final, ce Pirates des Caraïbes a été une bonne surprise car je ne m'attendais à rien. J'ai passé un très agréable moment qui m'a même donné envie de me replonger dans les premières aventures de Jack Sparrow. On y retrouve l'ambiance des débuts, notamment grâce à la BO qui est vraiment digne des précédents opus mais aussi grâce aux acteurs. Le scénario n'est pas spécialement original mais il permet de boucler la boucle dignement. 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...